Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Delanoë, ancien maire PS de Paris, apporte son soutien à Macron



Paris, France | AFP | mercredi 07/03/2017 - Bertrand Delanoë, ancien maire PS de Paris, a apporté mercredi son soutien à la candidature d'Emmanuel Macron à la présidentielle, à la fois par conviction politique et pour faire barrage au Front national.
"Le candidat qui se rapproche le plus de mes convictions de socialiste, réformiste, Européen, réaliste, c'est Emmanuel Macron", a déclaré M. Delanoë sur France Inter, appelant à "donner le maximum de force au premier tour au candidat qui peut battre Mme Le Pen".
M. Delanoë, qui n'avait jusqu'ici pris position dans la campagne, a confié avoir "le sentiment que la France court un danger majeur". "Peut être que dans deux mois l'idéologie et les méthodes de l'extrême droite dirigeront la France, ça me hante", a-t-il avancé pour expliquer son appel.
"Je n'appartiens pas à En Marche!, je n'appartiens pas à l'équipe d'Emmanuel Macron, je l'aiderai dans la liberté", a cependant prévenu M. Delanoë qui s'est défendu de briguer un poste.
Bertrand Delanoë prend ainsi ses distances avec l'actuelle maire de Paris Anne Hidalgo, "une femme libre", juge-t-il, qui elle soutient le candidat PS Benoît Hamon et dont l’inimitié à l'égard d'Emmanuel Macron est notoire. "Ce n'est pas un candidat de gauche", a-t-elle encore affirmé mardi, jugeant son programme "très proche de celui de François Fillon sur beaucoup d'aspects".
Interrogés sur BFMTV, la porte-parole de Benoît Hamon Naïma Charaï a qualifié "d'incompréhensible" la prise de position de l'ancien édile, quand celui de Jean-Luc Mélenchon, Alexis Corbière, a jugé que la primaire du PS élargie montrait "son visage réel, c’est-à-dire un assemblage de désaccords qui ne se rassemblent pas".
"Je ne dirai jamais de mal de la personne de Benoît Hamon. Je suis ami avec lui depuis bien plus longtemps que je ne connais Emmanuel Macron", a assuré de son côté M. Delanoë. 
Il a cependant qualifié le programme du candidat PS de "dangereux parce qu'il ne rassemble pas la gauche et parce qu'il est philosophiquement, dans le rapport au travail, dans le rapport à l'Europe (...), pas en mesure de produire du progrès social". 
"L'avantage du programme d'Emmanuel Macron, c'est qu'il est sérieux et crédible sur le plan économique et donc il rend possible des progrès sociaux (...) que ce soit sur la protection des chômeurs, sur les minima sociaux, sur la protection des plus faibles", a assuré M. Delanoë.
"Il y a beaucoup de mesure qui ne sont peut-être pas aussi à gauche que je le voudrais chez Emmanuel Macron, sauf que lui (...) il se donne les moyens de les réaliser", a-t-il reconnu.
"Ca fait 45 ans que j'appartiens au Parti socialiste", a rappelé l'ancien maire, assurant rester "fidèle" à son parti, mais a également appelé le PS "comme la droite républicaine" à "se poser des questions et à se reconstruire de manière courageuse et honnête".

le Mercredi 8 Mars 2017 à 06:06 | Lu 180 fois




Sports | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017