Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Défiscalisation, innovation… : les demandes du Medef



Le Medef souhaiterait aussi "faciliter l’accès des entreprises aux fonds européens avec le soutien du ministère des Outre-mer".
Le Medef souhaiterait aussi "faciliter l’accès des entreprises aux fonds européens avec le soutien du ministère des Outre-mer".
PAPEETE, le 1er février 2017. "Une instruction objective et rapide des dossiers de défiscalisation", un financement "facilité" pour l'innovation…, le Medef a listé ses propositions pour développer l'économie locale.


Le Medef a rédigé au niveau national une publication France Outre-mer 2020 où les différentes antennes de l'organisation patronale listent leurs propositions pour développer leurs collectivités respectives. "Le territoire manque de vision à long terme pour son développement économique au moment où le modèle économique social sur lequel il a vécu est clairement à bout de souffle", indique le Medef Polynésie. "L’ambition des chefs d’entreprise polynésiens est à la fois de proposer et de soutenir les réformes socio-économiques nécessaires au pays mais également de promouvoir des changements de modèle au sein même des entreprises."

"Dans un contexte où le nombre d’agréments de la direction générale des Finances publiques est en baisse, occasionnant moins d’investissements et donc moins d’emplois induits", les patrons polynésiens " déplorent une instabilité des critères d’éligibilité dans le traitement par le ministère des Finances des dossiers de défiscalisation alors que ceux-ci sont pourtant connus de tous et ont été établis dans la durée". Le Medef "exige une instruction objective et rapide des dossiers de défiscalisation". Les entrepreneurs s'adressent aussi au gouvernement local pour l'interpeller sur "la fiscalité aberrante qui frappe le secteur bancaire sur ce territoire (imposition des bénéfices supérieure de 18 points à ce qui se pratique en métropole, taxe sur le produit net bancaire qui n’existe pas en métropole), qui pèse sur le crédit et donc entrave le développement des entreprises". "Enfin, les entrepreneurs réclament un cadre légal de zone franche en Polynésie sur des zones de développement économiques prioritaires. Ce cadre devrait s’inscrire dans une discussion État/Pays, permettant aux entreprises privées de prendre le relais afin de favoriser le développement économique de ces zones", peut-on lire dans la publication.

Pour répondre au besoin de trésorerie des entreprises, le Medef demande aussi "la mise en œuvre de la convention BPI France/pays donnant accès à des prêts de développement". "Par ailleurs, étant donné la part importante du secteur public et des marchés publics notamment pour le secteur du BTP, les entreprises ont besoin à la fois d’une meilleure maîtrise des délais de paiement des collectivités publiques et une clarification des règles applicables selon les différents échelons de collectivités", précise le Medef.

Les patrons souhaitent aussi développer l'innovation polynésienne grâce à un "accompagnement spécifique" pour le financement de la recherche et du développement. Le Medef propose donc "d’intégrer un volet Recherche et développement entreprises dans le contrat de projet 2015-2019". Il souhaite que "l’accès aux outils de financement de la recherche et du développement soit facilité, par exemple par le biais d’avances à taux 0 % remboursables en cas de succès."

Rédigé par Mélanie Thomas le Mercredi 1 Février 2017 à 11:03 | Lu 1526 fois

Tags : ECONOMIE, MEDEF





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 15:28 Ohana Tahiti, c’est reparti !

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance