Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Capacité de conduire dans les îles : bientôt une réalité



PAPEETE, le 10 novembre 2016 - Les 15 commandants de brigades de gendarmerie des archipels étaient présents ce jeudi, à Papeete, pour se former à l'examen de la capacité de conduire dans les îles. Cet examen a pour but de permettre aux habitants de chaque île, même les plus éloignées, de pouvoir conduire en toute légalité.

Après la théorie, place à la pratique. Depuis un peu plus de deux ans, élus du gouvernement, techniciens et cadres de la direction des transports terrestres (DTT), travaillent à la création d'une capacité de conduire pour les citoyens des archipels les plus éloignés. But de la démarche : permettre à tous d'avoir une autorisation de conduire un véhicule sur leur île et surtout, régulariser de nombreuses situations de personnes qui roulent sans papier rose. "Nous sommes partis d'un vœu de la population dans les îles, qui souhaitait conduire en toute légalité. Il faut savoir que dans les îles, nous n'avons pas d'auto-école, nous n'avons pas de véhicule d'examen, donc les candidats avaient beaucoup de mal à obtenir l'examen général du code de la route", commente Jean-Gabriel Rousseau, responsable de la section des permis de conduire à la direction des transports terrestres.

Pour faire passer cette capacité, la direction des transports terrestres va bientôt signer une convention avec la gendarmerie nationale. A l'exception des Raromatai, les gendarmes endosseront le rôle d'examinateurs lors de l'examen de capacité. "Cette capacité sera mise en place dans les archipels des Gambier, Tuamotu, Marquises et les Australes en sachant que la direction des transports terrestres garde les îles Sous-le-Vent. A l'heure actuelle, par exemple, nous avons entre 80 et 100 inscrits pour Maupiti. Il y a un réel besoin de se couvrir au niveau des assurances pour tous les conducteurs."

Les premiers candidats devraient avoir leur capacité dans le courant de l'année 2017. Les commandants de brigade ont été formés ce jeudi aux différentes capacités de conduire, valables pour les cyclomoteurs, les voitures et aussi les poids lourds. Chaque commandant est reparti avec un livret pratique qui sera distribué dans tous les archipels. Les commandants de brigade formeront à leur tour leurs collègues. "Par contre, la DTT maintient les épreuves théoriques générales et d'examen du code dans les îles. A partir du moment où on assez d'usagers inscrits, la DTT se déplacera. Le but, avec cette capacité est de simplifier la vie des gens et de permettre de s'assurer. C'est l'égalité pour tout le monde…"

Bon à savoir

* En Polynésie française, le permis de conduire ne peut se passer que dans les îles de Tahiti et de Raiatea. Les infrastructures et les conditions de conduite suffisamment variées pour que le permis de conduire de Polynésie française continue à être reconnu en métropole, en Europe et dans des pays comme l'Australie, la Nouvelle-Zélande ou encore les États-Unis, entre autres, y sont réunies.

* Difficile pour les habitants des autres îles de réussir l'examen du permis de conduire. Les coûts pour se déplacer sur Tahiti, y prendre les heures de formation nécessaires et y séjourner le temps nécessaire pour obtenir le permis de conduire sont très élevés, et de nombreux habitants des îles éloignées se sont ainsi résignés à ne pas passer ce permis de conduire.

* Pour obtenir sa "capacité de conduite" il faut passer un examen théorique de 20 questions et un examen pratique dit de plateau c’est-à-dire de conduite hors circulation, le tout pour 3000 francs.

"L'examen de la capacité de conduire ne se fera pas sur l'ensemble des archipels"

Trois questions à : Lucien Li, commandant de la brigade des archipels

Êtes-vous satisfait de la mise en place de cette capacité de conduire?

Oui, je suis satisfait. Cette capacité de conduire va permettre aux gens de se régulariser par rapport à la conduite d'un véhicule. Nous savons que sur l'ensemble des archipels, il y a beaucoup d'administrés qui circulent sans permis de conduire et de ce fait, ils ne sont pas couverts par une assurance. La mise en place de nouveau type de conduite est plus à la portée de la population des archipels éloignés.

Combien de gendarmes vont être formés pour être examinateur?

Aujourd'hui (NDLR : jeudi), sur place, nous avons 15 commandants de brigades. Nous avons également le commandant de la brigade des Tuamotu centre qui a vocation à se déplacer sur l'ensemble des Tuamotu.

Est-ce que cet examen sera mis en place absolument partout?

L'examen de la capacité de conduire ne se fera pas sur toutes les îles parce que, d'une part, il y a du matériel à déployer, et d'autre part, on n'a pas la possibilité à chaque fois de se déplacer partout. Nous ne pourrons pas déployer une piste dans toutes les îles car il n'y a pas assez de foncier. Par exemple, à Takume, commune associée de Makemo, là ça va poser problème. Mais pour autant, nous avons anticipé la chose. Les gens vont devoir se déplacer sur la commune chef-lieu. Les gendarmes vont assurer l'examen de la capacité à l'occasion d'une mission. Au préalable, les gens intéressées doivent constituer un dossier à déposer à la DTT via la brigade ou leur commune. Ensuite, une liste sera faite des personnes retenues pour passer cette capacité. Il revient ensuite au candidat de se déplacer sur la commune chef-lieu.

Rédigé par Amelie David le Vendredi 11 Novembre 2016 à 15:00 | Lu 1828 fois







1.Posté par circonspect le 11/11/2016 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bientôt le permis brouette ! ...

2.Posté par circonspect le 11/11/2016 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bientôt, un permis spécial pour conduire les petits bateaux ?

3.Posté par Pierre fleurie le 11/11/2016 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très mauvaise idée en vérité. Le jeune des îles concernées aura droit à un sous-permis et donc devra quand même aller sur Tahiti pour avoir un vrai titre de conduite qu'il pourra faire valider sur un CV. En laissant croire que cela va permettre de règler la situation, c'est une nouvelle fois l'égalité du citoyen devant les services que l'on affaiblit. Cela me fait penser à la dérogation signée par le Haut-commissaire pour faire des évasans sur des bateaux non-homologués au transport des personnes. L’État et le Pays, plutôt que de permettre à tous les citoyens d'être à égalité devant les services, favorise la réalité de sous-citoyens en dehors des IDV. C'est une médiocrité de gestion de petits "ronds de cuir" de bureaux climatisés. Peut-être les mêmes qui ont contribué à ce que les électeurs choisissent Trump... Ou encore les mêmes qui pousseront les Marquises à faire sécession !

4.Posté par mano le 11/11/2016 19:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et comment les assurances vont considérées ces capacités au rabais, souhaitons qu'elles n'en profitent pas pour surtaxer les conducteurs!!!

5.Posté par soufflot le 14/11/2016 08:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je trouve que l'idée est bonne car tout le monde n'a pas les moyens de se payer un ou plusieurs billets pour Tahiti afin de passer un permis auquel ils peuvent échouer. Cela signifie que l'administration est à l'écoute du terrain et des besoins des îles.

6.Posté par taramea le 14/11/2016 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

au lieu de leur donner un sous-permis, envoyez sur place un formateur qui fera passer le vrai permis de conduire, comme à tahiti.

7.Posté par machin le 14/11/2016 22:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

posts 3 et 6
Expliquez comment vous faites passer le code à des personnes de 30, 40 ou 50 ans qui n'ont jamais vus un panneau, un feu ou un rond-point de leur vie. Et pourtant ces mêmes personnes conduisent depuis des années, voire des dizaines d'années sans aucun accident, en se prenant régulièrement des amendes (80 000 F pour une amie récemment, 20 ans qu'elle conduit). Moins de 10% de réussite au code à Huahine sur les dernières sessions.
Pierre, tu préfères être fauché par quelqu'un sans permis et sans assurance. Cela ne te fait pas peur de savoir qu'au moins la moitié des personnes que tu croises chaque jour sur la route n'a pas le permis... Et encore, aux Marquises il y a beaucoup moins de circulation qu'aux ISLV. 2% de réussite au permis dans les îles l'année dernière, c'est quand même un choc.

8.Posté par machin le 14/11/2016 22:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

suite...
Au moins là, un examinateur validera la capacité de conduire du candidat et ensuite plus d'excuses pour ceux roulant sans celle-ci, et dans les îles on saura rapidement qui n'a pas la capacité et ne peux conduire.
Et ce système n'empêchera aucunement celui qui le souhaite de passer un permis à vocation internationale pour conduire où bon lui semble.
On veut plus de sécurité ou laisser les populations dans l'illégalité et la peur du gendarme ? Tout cela parce qu'il nous faut toujours copier les règlementations et lois de la métropole. Cette capacité aurait due être mise en place depuis des dizaines d'années. Il est vrai qu'il y a dix, quinze ans on donnait le code et la conduite dans les îles (du vécu). C'est toujours tout ou rien pour nos dirigeants. Tout le monde à son permis ou plus personne...

9.Posté par machin le 14/11/2016 22:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

re suite...
Pour une fois qu'un ministre de l'équipement s'occupe du mieux être des habitants des îles et de leur sécurité hors clientélisme. Si nos dirigeants avaient plus souvent des actions désintéressées, la vie dans nos îles s'en trouverait grandement améliorée.
Et pour ceux de Tahiti, merci d'éviter les commentaires négatifs sur une situation que vous ne comprenez pas.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance