Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Aucun pamplemousse livré depuis le début de l'année à l'usine de jus de fruits de Moorea



Aucun pamplemousse livré depuis le début de l'année à l'usine de jus de fruits de Moorea
PAPEETE, le 14 octobre 2015 - À Moorea, l'usine de jus de fruits lance un appel aux producteurs de pamplemousses qui se font rare. Le fruit manquerait à cause à la diminution du nombre d'agriculteurs et du réchauffement climatique.

L’usine de jus de fruits de Moorea recherche des pamplemousses pour sa fabrication de jus et de confitures de Pamplemousses. La société a besoin de 100 tonnes pour sa production. D’habitude, les pamplemousses sont stockés au congélateur pour satisfaire ses besoins annuels mais "le problème est qu’aucun leur ont été livrés depuis le début de l’année 2015", regrette Etienne Houot, directeur commercial de l’usine de jus de fruits.

Pour Jean Tama, président de la Coopérative des planteurs d'ananas de Moorea (Copam), "la pénurie de pamplemousse s’explique par l’abandon de la culture par les agriculteurs depuis quelques années. En effet, on dénombrait beaucoup de plantations de pamplemoussiers dans l’île sœur dans les années 90 à 2000. Mais les agriculteurs, qui vendaient leurs fruits dans le marché au frais ou à l’usine de jus de fruit de Moorea n’arrivaient pas à écouler toute leur production. Beaucoup parmi eux ont préféré par la suite se lancer dans la plantation de citrons ou d’oranges jugée plus rentables." C’est ainsi que les exploitations de pamplemousses ont quelque peu été délaissées, ce qui a favorisé l’émergence de parasites malgré l’existence de produits de traitements.

La deuxième raison évoquée par le président de la Copam est la perturbation de la saison des pamplemoussiers à cause du changement climatique. "La période fraiche, non propice aux pamplemoussiers, se situe entre le mois de juin et le mois de août en Polynésie Française. Mais cette période s’est prolongé jusqu’au mois d’octobre à cause du réchauffement climatique", explique Jean Tama.

Toujours est-il que l’usine jus de fruits de Moorea lance un appel sur l’île sœur mais aussi sur l’ensemble de la Polynésie Française. Si la majorité des fournisseurs de l’usine sont originaires de Moorea,10 % de leur quantité annuelle de pamplemousses leur sont fournis par les autres îles. Un accord aurait même été trouvé avec un habitant des Australes pour la livraison de ce fruit dans les prochains jours.

Étienne Houot invite également les autorités locales à redynamiser le secteur primaire du fenua. Si une légère amélioration de l’agriculture existe depuis la fin de la période d’instabilité politique qui a touché le secteur de 2004 à 2012, il constate cependant un vieillissement inquiétant des exploitants agricoles. Il faut selon lui une volonté politique réelle pour motiver les jeunes polynésiens à travailler dans l’agriculture et cela passe notamment par des "campagnes de sensibilisation et la création de coopératives dans les iles afin d’aider les jeunes".

Aucun pamplemousse livré depuis le début de l'année à l'usine de jus de fruits de Moorea
Des uru de 1,5 kg et plus

En plus des pamplemousses, la société productrice de boissons à base de fruits locaux cherche également du Uru pour la création du Pia Uru, nouvelle bière locale à base de farine de uru. Le Pia Uru a été lancé en édition limitée sur le marché polynésien par la Brasserie de Tahiti en juin 2015. Après cette phase de test réussie, la Brasserie prévoit cette fois-ci d’en produire en plus grand nombre. L’usine de jus de fruits de Moorea qui est également l’une de ses filiales va produire et lui fournir de la farine à base de de Uru, nécessaire à la fabrication de sa nouvelle bière. Étienne Houot s’adresse donc à la population de Moorea pour leur fournir du fruit à pain. Cependant, les personnes intéressées doivent remplir certaines conditions. Le poids minimum du uru doit être de 1,5 kg, avec un diamètre de plus de 10 cm. De plus, le fruit qui vaudra 100 Fcfp la pièce doit être arrivé à maturité. Celui-ci ne sera pas accepté s’il est pourri ou blessé. La quantité nécessaire à la production de farine est estimée à 12 tonnes par an. Toutefois, si les fournisseurs leur livrent beaucoup plus que cette quantité, le directeur commercial envisagerait dans ce cas de créer d’autres produits à base de uru.


Rédigé par Delphine Barrais le Mercredi 14 Octobre 2015 à 11:40 | Lu 1363 fois






1.Posté par Zorro le 14/10/2015 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hallucinant ce pei. Pas de pamplemousses, pas assez d'ananas, la production de la vanille en chute libre après l’idée lumineuse du SDR de régénérer une majorité des plants de vanille au même moment, peu ou pas de diversité de production agricole, emploi massif de pesticides, pulvérisation de produits chimiques néfastes a la bonne santé des abeilles....Le seul truc qui marche bien en agriculture c'est encore le paka. Dire que Temaru (pakaluminuim) souhaite l’indépendance de la PF alors que l'autosuffisante alimentaire n'est même pas acquise. En même temps : un ex douanier, un ex avocat/ ex sénateur et un ex fonctionnaire OPT/SPT n'ont aucune idée de comment fonctionne l’économie réelle: ADN de FONCTIONNAIRES

2.Posté par xixi le 14/10/2015 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a une demande mais l'offre ne suit pas, on importe

L'indépendance alimentaire, c'est pas pour demain.

3.Posté par teiva le 14/10/2015 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ça interresse personne trop peu payé , au moins 250 fcp le kilo pour le uru , et la plupart des agrumes sont malades

4.Posté par Kriss le 14/10/2015 21:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo Zorro ! Tout est dit !

5.Posté par henana le 15/10/2015 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

chez nous aux Marquises, ils tombent à terre et pourrissent ..... Pas de synchro dans ce pays entre producteur qui veulent bien vendre leurs fruits et les entreprises locales de jus de fruit !!. Et notre ministre de l"agriculture y fai koi ???

6.Posté par LE MARQUISIEN le 15/10/2015 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu'en est-il des ananas??? Depuis des mois, on ne trouve plus de PAINAPO 100%. Pourquoi? Pénurie aussi?????

7.Posté par CITRUS le 15/10/2015 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjour

bravo ZOZO , très bonne analyse
peut être aussi .....le prix d'achat n'est pas correct ...vas savoir ??????

8.Posté par Ariitaia le 15/10/2015 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'agriculture, c'est dur pei ! Ça fait des ampoules dans les mains !

9.Posté par TAMATOAS le 15/10/2015 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Iaorana ,
attendez que les plantations de Quito produisent , on l'a empêché de faire les crevettes , il n'est pas resté les deux pieds dans le' même sabot , il bosse sans bruit et plante . Il faudrait supprimer les Rivetta ma , le SDR et mettre en place des Quito pour arriver à l' autonomie alimentaire . Arrêter les subventions sucettes électoralistes et mettre cet argent entre les mains de ceux qui veulent produire intelligemment et créer de l'emploi . Idem pour la vanille , le plus gros scandale de l' agriculture !

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance