Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Waterman – Waterman Tahiti Tour #2 : Georges Cronsteadt shoote le maoti pour gagner


Après Teva i Uta, la deuxième étape du Waterman Tahiti Tour s’est déroulée à Papara les 13 et 14 avril. Le Waterman Tahiti Tour propose du Sup, de la natation et du prone paddle board mais il y avait également au programme de la danse et divers exercices physiques. La course de Sup, qui s’est faite dans des conditions spectaculaires, a été remportée par Georges Cronsteadt.


"King Georges" a pu s'imposer, une nouvelle fois
"King Georges" a pu s'imposer, une nouvelle fois
La deuxième étape de la sixième édition du Waterman Tahiti Tour s’est déroulée à Papara les 13 et 14 avril. Le Waterman Tahiti Tour est un événement pluridisciplinaire qui tourne autour du Sup, du prone paddle board et de la natation. Des épreuves supplémentaires nouvelles sont ajoutées au programme, parfois au dernier moment, afin de pousser les athlètes en dehors de leur zone de confort.
 
Lors de la première journée, de la danse a également été inclue dans les exercices physiques. La deuxième journée était quant à elle consacrée aux courses de Sup, qui reste la discipline reine. C’est Georges Cronsteadt qui remporte la course Sup devant Enzo Bennett et Ricky Aitamai. En deuxième position dans la dernière boucle, « King Georges » a pu s’élancer sur une vague du « Maoti » de Papara pour s’envoler vers la victoire.
 
C’est Atamu Conti qui remporte le combo, l’épreuve qui consiste à enchainer les disciplines, devant le vainqueur du Waterman Tahiti Tour 2018 Damien Troquenet. Daniel Tavanae s’octroie la troisième place. SB

Stéphan Lambert, initiateur du Waterman Tahiti Tour
Stéphan Lambert, initiateur du Waterman Tahiti Tour
Parole à Stéphan Lambert :
 
Satisfait de cette deuxième étape ?
 
« On ne peut pas ne pas être satisfait puisque, quoi qu’il arrive, on voit les choses de manière positive, c’est la philosophie du Waterman Tahiti Tour. On a eu une journée extra hier avec tous les watermen et les watermen kids, avec un concept associant un enfant avec un parrain waterman. L’adulte devenait le coach de l’enfant et vice-versa, l’enfant devenant ensuite le coach en encourageant l’adulte. Cela a été un partage extraordinaire sur cette plage de Papara. »
 
« Lors de la première journée de « warm up », grâce au partenariat avec Patricia Réguron et son groupe de danse, on a associé des exercices de danse. On doit se rendre compte que le danseur traditionnel, c’est un vrai athlète. Il y a la grâce, l’esthétique mais il faut aussi se rendre compte de la difficulté cardiaque de ces mouvements. On a fait un circuit training d’une minute de paoti intense, enchainé avec une minute de saut à la corde, enchainé avec une minute de pompes. Tout cela a donné un très beau mélange. »
 
Un deuxième jour avec de belles courses ?
 
« Aujourd’hui, c’était différent, avec des épreuves spécifiques, avec la natation ce matin et un gros franchissement de beach break, il a fallu remonter depuis la rivière pour passer les bouées. On a eu ensuite une très belle course de prone avec le même départ, il fallait être dans le bon timing pour passer le beach break. C’est Enzo Bennett qui a surpris tout le monde à ce jeu-là en arrivant devant Ricky Aitamai. Les deux avaient le sourire à l’arrivée, j’aime cet état d’esprit, de la combativité mais aussi du partage et du plaisir de finir ensemble. »

Il fallait fracnhir trois fosses à l'arrivée
Il fallait fracnhir trois fosses à l'arrivée
« On a ensuite enchainé avec les courses de Sup 425 Sup Séries, notre championnat interne WTT qui comporte 10 courses dans l’année, soit deux par étape WTT. On a un peu de surf, un bon vent de travers qui rend les conditions un peu difficiles. On a également creusé trois fosses sur la plage qu’il faut franchir en fin de parcours. »
 
L’enchainement des épreuves oblige une gestion du repos, de la nutrition ?
 
« Il faut d’abord s’intéresser à la psychologie de l’athlète qui doit d’abord faire un travail pour se persuader qu’il est capable. A partir du moment où il se met cette énergie à l’intérieur en ayant la foi, là oui, la différence pourra se faire à très haut niveau sur l’alimentation, le repos. Le premier élément, c’est la psychologie de l’athlète que l’on essaye de travailler avec un volume d’efforts croissant. Les athlètes qui participent au championnat waterman se sont persuadés psychologiquement que tout était possible, ils sont donc devenus plus forts. »
 
Le concept WTT reste à la fois fidèle à lui-même et innovant ?
 
« Le Waterman Tahiti Tour donne la chance à l’athlète d’aller dans des zones où il n’a pas encore exploré les réactions de son corps et de son mental. Plus on va les pousser dans ces zones-là, plus les choses conventionnelles leur paraîtront faciles. Ils pourront ainsi progresser comme on peut le voir systématiquement en fin de saison. Le WTT se sert de l’aspect sportif pour développer une philosophie de vie, sans vouloir paraître prétentieux. D’où notre slogan, « n’attendez rien, soyez prêts à tout. » ou « Go Deeper ». Ce sont des messages forts. Tout ça c’est pour pousser les gars à sortir de leur zone de confort, de ce qu’ils ont l’habitude de faire. »

Le WTT propose une pratique sportive dans un cadre naturel
Le WTT propose une pratique sportive dans un cadre naturel
La suite du programme ?
 
« Comme d’habitude, on a cinq étapes. Après Teva i Uta, Papara, la troisième étape se déroulera sur la magnifique île de Huahine, pour la troisième année. On a exploré déjà deux parties de l’île, on va en explorer une troisième. On ira ensuite à Moorea qui est toujours aussi magnifique et qui est une étape qui logistiquement permet une plus grosse participation. On terminera à Teahupo’o. Ce qu’il faut retenir de cette saison, c’est notre association terre-mer pour développer ces deux énergies et pour mettre en valeur le terrain de jeu polynésien au niveau de la mer comme au niveau de la montagne. »
 
Un dernier mot, un remerciement ?
 
« Dès 99, j’avais commencé avec l’association « No Ice » avec Maina sage, après quelques années de sommeil, le collectif a été relancé à la fin 2018. Nous avons l’opportunité à travers les images produites de faire passer ce message à grande échelle. A Huahine où je vis, il peut également y avoir ce genre de problème donc il faut en parler, il faut s’en occuper, il faut éduquer nos enfants avec ce message-là. »
 
« On remercie la société locale 425 qui sponsorise dix courses dans l’année, les 425 Sup séries, Reef, Dakine, SurfCo, Spy, Powerade, sans oublier le Club Tiare et Air Tahiti Nui qui sont coproducteurs du Waterman Tahiti Tour. On a cette année un partenariat avec la pension Mano Mano Lodge qui le projet que l’ancien waterman Alexy Berthet a développé. On a un partenariat également avec E-Bike qui récompense toutes les catégories du WTT et qui nous permet de faire goûter à nos watermen les joies de la montagne avec des vélos à assistance électrique. » Propos recueillis par SB

Georges Cronsteadt a pu prendre une vague au large, au "Maoti"
Georges Cronsteadt a pu prendre une vague au large, au "Maoti"
Résultats partiels non officiels : (merci à Total Sup)

SUP race Men's 
1. Georges Cronsteadt
2. Enzo Bennett
3. Ricky Aitamai
SUP race Women's
1 Olivia Piana
Hina Yiou
Vaimiti Maoni
Combo Women's
1. Olivia Piana
2. Sandrine Berthe
3. Vaimiti Maoni
Combo Men's
1. Atamu Conti
2. Damien Troquenet
3. Daniel Tavanae
Open Swim Women's
1. Marie Esnaola
2. Hereiti Moro
3. Olivia Piana
Open Swim Men's
1. Ariihei Kincses-Deak
2. Damien Troquenet 
3. Ryan Dufour
Prone Paddleboard Women's
1. Heilani Cronsteadt
2. Olivia Piana
3. Sandrine Berthe
Prone Paddleboard Men's
1. Enzo Bennett
2. Ricky Aitamai
3. Hira Teriinatoofa

Keoni Sulpice n' a pas pu monter sur le podium cette fois-ci
Keoni Sulpice n' a pas pu monter sur le podium cette fois-ci

La course s'est terminée au sprint sur la plage
La course s'est terminée au sprint sur la plage

Waterman – Waterman Tahiti Tour #2 : Georges Cronsteadt shoote le maoti pour gagner

Rédigé par SB le Lundi 15 Avril 2019 à 19:35 | Lu 945 fois





Signaler un abus

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti


















ranktrackr.net