Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Viti dévoile son réseau pour les objets connectés



L'équipe de direction de Viti : Bernard Foray (directeur général), Mario Nouveau (président), Heiva Meurisse (responsable commercial grands comptes) et Raymond Colombier (directeur commercial).
L'équipe de direction de Viti : Bernard Foray (directeur général), Mario Nouveau (président), Heiva Meurisse (responsable commercial grands comptes) et Raymond Colombier (directeur commercial).
PAPEETE, le 13 juin 2016 - L'opérateur internet sans fil Viti continue de creuser son marché et déploie désormais un troisième réseau hertzien. Celui-ci, bien différent des deux autres, ne cherche pas la vitesse : il servira à raccorder des milliers d'objets au net.

Viti a dévoilé vendredi dernier le premier réseau dédié à l'Internet des objets (IoT) de Polynésie, et les entreprises locales sont très intéressées. Car l'IoT devrait devenir omniprésent d'ici cinq ans et les opérateurs les plus rapides sur le créneau pourront prendre une plus grosse part du gâteau : 24 milliards d'objets devraient être connectés dans le monde d'ici 2020 selon une étude de Business Insider…

Car on le sait, internet continue de s'imbriquer dans nos vies de plus en plus profondément et de plus en plus rapidement. Après nos PC et nos téléphones, le réseau a connecté nos télévisions, nos montres, nos pirogues, nos voitures… et bientôt même nos réfrigérateurs et nos compteurs d'électricité seront "communiquants". Et ce n'est que le début, puisque les entreprises développent des capteurs médicaux connectés, les clims et thermostats sont déjà en train de se relier au réseau, les appareils industriels seront connectés par défaut… Un jour, tous nos objets auront au moins une version reliée au net.

Certains utiliseront les réseaux qui existent déjà : la fibre optique de la maison ou la 4G (la 5G dès 2020) de nos smartphones. Mais d'autres usages nécessiteront un réseau spécial, aux caractéristiques bien différentes : une couverture très large, la capacité de relier des milliers d'objets, une consommation électrique minimale et un coût des données aussi faible que possible.

VITI PARIE SUR LE RÉSEAU DE SIGFOX

Et bien sûr, les industriels ont commencé à travailler sur ces sujets. Cocorico, c'est une entreprise française qui est la plus avancée : Sigfox. Cette start-up basée près de Toulouse a développé une technologie qui répond à tous les critères précités, en utilisant une partie du spectre hertzien libre. Avec bien sûr un inconvénient : les débits seront très faibles. La jeune pousse a choisi un modèle totalement intégré : tous les réseaux déployés à travers le monde par ses partenaires (Viti en Polynésie) sont reliés à ses serveurs centraux : un objet connecté à ce réseau en France ou aux États-Unis fonctionnera tout aussi bien à Tahiti sans payer d'abonnement différent. Le principal concurrent de Sigfox est un consortium nommé LoRa qui développe un standard différent, local, où chaque opérateur reste maître de ses clients et de son réseau.

C'est donc le réseau de Sigfox que Viti déploie en Polynésie. Un quart de Tahiti et la moitié de Moorea sont déjà couverts, comme l'a expliqué Raymond Colombier, directeur commercial de Viti, à la centaine d'entreprises venues découvrir ce nouveau réseau LPWAN (Low-power wide-area network).

Les objets pouvant se connecter à ce réseau sont développés par tout un écosystème de start-ups, et Viti a fait la démonstration d'un capteur Sens'it, qui communique la température et l'humidité en temps réel. Bien d'autres applications sont possibles, à créer ou importer selon les besoins…

Ce réseau LPWAN est baptisé Viti Ora IoT, et vient donc en complément du réseau Wi-Max et du réseau 4G déjà déployés par l'opérateur. Il utilise des ondes de très basses fréquences. En conséquence, il a une portée phénoménale (jusqu'à 300km en mer vante Viti) et pénètre très bien les murs ou même la terre (pour les compteurs d'eau par exemple). La consommation est minimale, au point qu'un appareil conçu pour ce réseau pourrait tenir 15 ans sur sa batterie.

Par contre, le réseau offre un débit minimal : les objets peuvent envoyer au maximum 140 messages de 12 octets par jour. Pour comparer, c'est autant de données que 11 SMS. Par contre, cette connectivité a minima ne coûtera presque rien. Viti a dévoilé ses tarifs, et ils oscillent entre 1003 Fcfp et 2506 Fcfp… Par an.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Lundi 13 Juin 2016 à 11:22 | Lu 3131 fois







1.Posté par LEPETANT le 14/06/2016 05:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je n'ai rien compris à cet article.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance