Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Visite guidée de la frégate chilienne Blanco Encalada



PAPEETE, le 14 août 2014 - La frégate de classe M Blanco Encalada de la marine chilienne est en escale cette semaine à Tahiti après un grand exercice international à Hawaii. Nous avons suivi la visite guidée ouverte à tous les polynésiens ce jeudi. La semaine prochaine elle repart pour l'Île de Pâques puis l'île Juan Fernandes.

Le navire de 122 mètres de long et 22 mètres de large accueille un équipage de 180 personnes, dont une dizaine qui s'occupe de l'hélicoptère de combat à bord. De type "Multifonction", ce navire de guerre est adapté à la chasse aux sous-marins, à la guerre contre d'autres bateaux, aux bombardements terrestres et est équipé de missiles antiaériens.

Il dispose également d'un hélicoptère de combat, équipé pour la lutte contre les sous-marins et le sauvetage en mer.

Le caporal Natalia Merlino est une des premières femmes à avoir intégré l'équipage militaire du Blanco Encalada. Elles sont 8 sur le navire, car ça ne fait que 5 ans que la marine chilienne s'est ouverte aux femmes. Elle confie "avoir été un peu inquiète au début d'être entourée d'hommes, mais finalement ça se passe très bien."

Derrière elle, ces tubes sont les sorties des missiles anti-aériens, il y en a 16 en bas du navire et encore autant à l'étage.

Tous le pourtour du bateau est également équipé de lances à incendies pour éteindre un feu provoqué par un bombardement, ainsi que de brumisateurs à eau salée pour créer un bouclier de protection contre les attaques chimiques.

Ces missiles Harpon multitâches guidés par radar attaquent des bateaux ennemis ou des cibles terrestres. Le bateau est également équipé de tubes d'éjection par air-comprimé de torpilles sous-marines.

Visite guidée de la frégate chilienne Blanco Encalada
Le hangar de l'hélicoptère Super Puma (de fabrication française), derrière des Polynésiens en visite guidée. L'appareil aérien participera ce lundi à des exercices de sauvetage en mer avec la marine française, spécialisée en Polynésie dans ce genre d'opération et qui aurait, selon l'équipage, beaucoup de choses à apprendre à leurs amis chiliens.

Jaime Schiaffino est l'officier en charge des armes et de la détection. Il confirme que malgré l'équipement belliqueux de la frégate, "le Chili a été en paix ces 130 dernières années", donc la frégatte n'a jamais vu le combat. Elle participe à des missions de maintien de la paix, beaucoup d'exercices et à des missions diplomatiques avec les voisins du Chili et dans le Pacifique.

Cette photo a été prise sur le pont du bateau, où le commandement, la radio et les instruments de détection sont contrôlés.

L'avant du bateau est nommé "Le Chateau", et est équipé d'un canon de 66mm et d'où s'effectuent toutes les manœuvres. Apparaît aussi la devise de l'armée chilienne : "Vaincre ou mourir", et le blason de leur pays où figurent un condor et un huemul (sorte de cerf sud-américain), deux animaux typiques du pays.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Jeudi 14 Août 2014 à 15:11 | Lu 829 fois






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 13 Octobre 2019 - 20:44 Ice : les trafiquants jugés lundi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués