Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Virus: rapatriement controversé dans les Îles Marshall



Photo d'illustration.
Photo d'illustration.
Majuro, Iles Marshall | AFP | dimanche 01/11/2020 - Les Îles Marshall ont mené à bien samedi un premier vol de rapatriement d'habitants de cet archipel du Pacifique malgré des appels pour que les frontières restent fermées afin de se préserver du Covid-19.

L'archipel, qui était encore récemment un des derniers pays du monde encore préservés de la pandémie, avait annoncé officiellement mercredi avoir enregistré deux premiers cas de coronavirus sur son territoire, un ensemble d'îles et d'atolls situé entre l'Australie et Hawaï.

Il s'agissait de deux employés de la garnison américaine de l'atoll de Kwajalein, testés positifs après leur arrivée en provenance de Hawaï à bord d'un vol militaire.

Samedi, un groupe de 27 personnes est arrivé dans l'archipel à bord d'un vol en provenance de Hawaï. Ce sont les premiers habitants des Îles Marshall autorisés à y rentrer depuis que le gouvernement avait fermé les frontières en mars dernier pour préserver l'archipel du coronavirus.

Ces 27 personnes sont les premières d'un total de 300 personnes, la plupart se trouvant à Hawaï, que le gouvernement de l'archipel veut rapatrier.

"Presque tout le monde dit de reporter (les rapatriements) mais (le vol) a tout de même eu lieu samedi", a déclaré Marie Milne, maire de l'atoll d'Ebon.

Selon elle, tous les appels à la Commission nationale des situations d'urgence, organisme gouvernemental qui gère ce problème, "tombent dans l'oreille d'un sourd". "Ils vont de l'avant à toute vitesse pour faire ce qu'ils veulent. Les gens sont contrariés et furieux de cela", a-t-elle dit.

De plus, des parlementaires ont protesté vendredi au cours d'une audition de la Commission nationale des situations d'urgence contre le fait que les deux militaires américains avaient été autorisés à rejoindre leur base de Kwajalein après une brève quarantaine de seulement cinq à sept jours à Hawaï.

"S'ils avaient suivi notre protocole de 14 jours, ces cas Covid auraient été identifiés à Hawaï", "cela ne se serait pas produit ici", a déclaré Jack Ading, un parlementaire qui représente les habitants de l'atoll d'Enewetak, ancien site américain de tests d'armes nucléaires.

Le président du Parlement, Kenneth Kedi, a demandé que les frontières des Îles Marshall soient fermées sauf pour les travailleurs essentiels, "sinon nous n'aurons pas de contrôle" du virus. "Si les grands pays n'arrivent pas à l'arrêter, nous ne pourrons pas non plus le faire", a-t-il dit.

Le ministre de la Santé, Bruce Bilimon, a déclaré samedi que la suite du processus de rapatriement prévu dépendrait du succès du premier vol. "Nous nous concentrons sur le premier groupe pour être certains que ça marche", a-t-il dit.

le Lundi 2 Novembre 2020 à 04:50 | Lu 539 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus