Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Vini s'engage à arrêter ses pratiques anti-concurrentielles



Vini, filiale de l'OPT, est prêt à faire de nombreuses concessions sur ses pratiques commerciales pour enterrer une procédure de l'autorité de la concurrence...
Vini, filiale de l'OPT, est prêt à faire de nombreuses concessions sur ses pratiques commerciales pour enterrer une procédure de l'autorité de la concurrence...
PAPEETE, le 6 mars 2018 - Suite à une plainte de Vodafone auprès de l'Autorité polynésienne de la concurrence, l'OPT a cédé et a proposé une série de concessions qui mettraient fin à des pratiques de sa filiale Vini jugées contraires à la libre concurrence. Si le gendarme de la concurrence accepte ces engagements, ça sera la fin des minutes supplémentaires inutilisables pour appeler un contact Vodafone, et la fin des réengagements automatiques pour un oui ou pour un non.

Pour mettre fin à une instruction de l'Autorité polynésienne de la concurrence (APC) concernant certaines de ses pratiques commerciales, Vini a publié une série d'engagements. L'entreprise arrêterait ses pratiques jugées anti-concurrentielles par l'Autorité.

Si l'accord est validé (ça prendra quelques mois), des changements importants profiteront aux clients de l'opérateur Vini. Les offres Premium+, Izi, Taure’a et Vinicard Xtra disparaîtraient sous leur forme actuelle. Elles seraient remplacées par de nouvelles offres qui incluraient des minutes d'appel et des SMS gratuits vers tous les autres opérateurs polynésiens, au lieu de les réserver au réseau Vini. L'Autorité polynésienne de la concurrence, à l'origine de ces changements, appelle ces offres de minutes et messages supplémentaires des "composantes d’abondance et de générosité voix ou SMS cross-net". Le mot "cross-net" signifie "sur tous les réseaux".

Quand le deal sera approuvé par l'APC, les clients Vinicard recevront des SMS et minutes d'appels gratuits "cross-net", donc vers tous les opérateurs, avec leurs nouvelles recharges. Pour les abonnements, il faudra attendre de voir quels seront les détails des forfaits de remplacement qui seront proposés par Vini, mais toutes les minutes "gratuites" et SMS supplémentaires devront être utilisables vers les clients Vini comme les clients Vodafone, et même les clients des futurs opérateurs qui pourraient obtenir une nouvelle licence mobile.

LA FIN DES RÉENGAGEMENTS AUTOMATIQUES

Autre grand changement que Vini est prêt à effectuer, et qui ravira tous les clients de l'opérateur : la limitation sévère des réengagements automatiques. Déjà, tous les nouveaux forfaits "cross-net" devront être proposés sans réengagement aux clients actuels, et peut-être même sans période d'engagement pour ceux qui n'achèteront pas un téléphone subventionné en même temps… De quoi pouvoir librement changer d'avis et d'opérateur si ce nouveau forfait ne vous plaît pas.

Pour les périodes d'engagement, les changements seraient encore plus vastes puisque Vini s'engage à changer toute une série de pratiques de son programme de fidélité Vini'Ura :
– permettre l'utilisation des points de bienvenue sans réengagement ;
– mettre fin au réengagement de toutes les lignes rattachées à un compte multi-lignes en cas de transfert de points de fidélité pour la subvention d’un unique téléphone ;
– permettre l’utilisation des points de fidélité pour acquérir un téléphone sans réengagement ;
– informer les clients concernés de ces possibilités un mois avant l’entrée en vigueur de ces engagements ;
– faire figurer clairement dans son Guide des offres, les durées d’engagement de 12 et 24 mois associées aux offres.

Une fois ces changements opérés, il serait donc enfin possible d'utiliser ses points de fidélité pour acheter un nouveau téléphone, pour soi ou pour un proche, sans réengager toute la famille...

"CES PRATIQUES SONT DE NATURE À VERROUILLER SA CLIENTÈLE ET À AUGMENTER ARTIFICIELLEMENT LES BARRIÈRES À L’ENTRÉE"

Cette série d'engagements de Vini a été publiée sur son site par l'Autorité polynésienne de la concurrence (APC), pour demander l'avis des tiers intéressés. Elles ont été proposées par l'OPT pour apaiser le régulateur de la concurrence, qui a ouvert une instruction contre sa filiale Vini depuis bientôt deux ans "dans le cadre d’une saisine déposée par Pacific Mobile Telecom (Vodafone) le 30 mars 2016".

L'APC révèle que l'enquête n'est pour l'instant pas favorable à l'opérateur historique : "Le rapport oral du service d’instruction indiquait en effet que Vini était susceptible d’avoir abusé de sa position dominante en mettant en œuvre sur le marché de détail des services de téléphonie mobile à destination de la clientèle résidentielle. Premièrement une différenciation tarifaire injustifiée entre les appels et les SMS à destination d’abonnés de son réseau (les appels et SMS « on-net ») et les appels et les SMS à destination des abonnés de son concurrent (les appels et SMS « off-net »). Deuxièmement, des offres de fidélisation, ces pratiques étant de nature à verrouiller sa clientèle et à augmenter artificiellement les barrières à l’entrée sur ce marché." Si jamais la procédure de l'Autorité de la concurrence allait jusqu'à la décision finale, ces pratiques pourraient être considérées comme des abus de position dominante, contraires au droit de la concurrence, et l'APC pourrait imposer à l'OPT de fortes amendes et des "mesures conservatoires" drastiques pour remédier aux problèmes de concurrence...

Du coup, cette liste de promesses de Vini lui permettra peut-être d'enterrer l'affaire avant que ça n'empire. L'Autorité note ainsi que "si les engagements proposés par Vini, éventuellement complétés et amendés, sont de nature à mettre un terme aux pratiques identifiées par le service d’instruction dans le cadre de son évaluation préliminaire, l’Autorité polynésienne de la concurrence procèdera à la clôture de l’affaire, en rendant obligatoires ces engagements et après avoir constaté qu’il n’y a plus de raison d’agir. Les tiers intéressés sont invités à présenter leurs observations sur cette proposition d’engagements au plus tard le 3 avril 2018."

La suite du calendrier est maintenant claire : l'APC va examiner ces propositions dans les deux mois qui viennent et éventuellement demander des engagements supplémentaires. Si tout est validé, les nouveaux forfait et offres de fidélité seront dévoilés dans les trois mois. Si Vini refuse de faire plus de concessions, l'affaire reprendra le cours normal de la procédure, jusqu'aux éventuelles amendes et mesures conservatoires.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mardi 6 Mars 2018 à 14:58 | Lu 2975 fois






Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués