Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Vente de sous-marins français: un Malaisien condamné pour à mort arrêté en Australie



Sydney, Australie | AFP | mercredi 21/01/2015 - Un policier malaisien condamné à mort pour le meurtre d'un mannequin mongol dans une retentissante affaire de pots-de-vin présumés liés à l'achat de sous-marins français a été arrêté en Australie, a rapporté mercredi la presse locale.

D'après l'Australian Broadcasting Corporation, Sirul Azhar Umar, condamné à la mort par pendaison pour le meurtre en 2006 d'Altantuya Shaariibuu, a été arrêté par les services de l'immigration dans l'Etat du Queensland.

Ces services ont refusé de confirmer le nom de la personne arrêtée, se bornant à dire qu'il s'agissait d'une personne recherchée par les autorités malaisiennes.

"Les services de l'immigration ont arrêté un ressortissant étranger clandestin hier à Brisbane", a dit une porte-parole à l'AFP. "Le département sait que les autorités malaisiennes s'intéressent à cet individu mais ne peut en dire davantage pour des raisons de confidentialité".

La semaine dernière, le policier avait vu sa condamnation à mort confirmée par contumace, ainsi que celle d'un collègue, par la plus haute juridiction de Malaisie.

La presse australienne a expliqué que le condamné ne serait pas renvoyé en Malaisie car Canberra refuse d'extrader des suspects dans des pays où ils risquent la peine de mort.

Altantuya Shaariibuu avait été tuée par balles et son corps avait été pulvérisé à l'explosif, dans la jungle près de Kuala Lumpur.

Les opposants malaisiens affirment que les deux policiers ont servi de victimes expiatoires dans cette affaire. D'après eux, des commissions occultes auraient été versées à de très hauts responsables gouvernementaux dans le cadre de l'achat de sous-marins français, deux Scorpene et un Agosta d'occasion, pour environ un milliard d'euros. Altantuya Shaariibuu était la maîtresse de l'homme qui était chargé de l'achat des sous-marins, et elle aurait été tuée parce qu'elle en savait trop.

Le groupe français DCNS (ex-DCN, Direction des constructions navales), allié à Thales et au groupe espagnol de construction navale Navantia (ex-Izar), avait signé le contrat en 2002.

Rédigé par () le Mercredi 21 Janvier 2015 à 06:26 | Lu 880 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués