Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Vanuatu : Sato Kilman annonce son exécutif



PORT-VILA, vendredi 12 juin 2015 (Flash d’Océanie) – Le nouveau Premier ministre de Vanuatu, Sato Kilman, a annoncé jeudi la composition de son gouvernement, quelques heures après son accession au pouvoir à la suite du renversement de son prédécesseur, Joe Natuman, par adoption d’une motion de censure.
Au sein de cette nouvelle équipe, les postes-clés ont été confiés à un autre ancien Premier ministre, le francophone Moana Carcasses (Vice-premier ministre), ainsi qu’à un autre ancien Premier ministre francophone, Serge Vohor, qui hérite désormais du portefeuille des affaires étrangères.
Un autre vétéran de la politique, Willie Jimmy, retrouve un portefeuille qu’il connaît bien : les finances.
Le secteur de l’éducation est confié à Alfred Carlot, qui eut aussi en charge ce secteur (mais aussi celui des affaires étrangères) au sein de précédents gouvernements.

Joe Natuman, nouvelle victime de l’instabilité chronique

Joe Natuman a été démis de ses fonctions jeudi à la suite du vote d’une motion de censure adoptée par 27 député, dont certains, jusque là membres du gouvernement, ont changé de camp au dernier moment pour soutenir ce vote de défiance.
Dans la foulée, les députés ont élu M. Sato Kilman, qui venait d’être limogé quelques jours auparavant par M. Natuman en tant que ministre des affaires étrangères, au poste de Premier ministre.
La motion a été adoptée par un total de 27 des 52 députés.
M. Natuman avait accédé au poste de Premier ministre en mai 2014, à la suite du vote d’une motion de censure contre son prédécesseur, le francophone Moana Carcasses Kalosil.
Le récent limogeage de M. Kilman en tant que chef de la diplomatie était largement lié à de profonds désaccords avec M. Natuman concernant le dossier sensible du soutien au mouvement de libération de la Papouasie occidentale, province indonésienne située sur l’île de Nouvelle-Guinée.
Dans cette province, depuis de nombreuses années, l’opinion internationale dénonce de graves atteintes aux droits humains de la population mélanésienne.
M. Kilman avait exprimé son soutien à l’octroi d’un statut de membre plein de ce mouvement au sein du Groupe Mélanésien Fer de Lance (GMFL), organisation subrégionale dont Vanuatu est membre, aux côtés de Fidji, de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, des îles Salomon et du mouvement indépendantiste FLNKS de Nouvelle-Calédonie.
M. Natuman prônait une position plus modérée, proche de celles de Fidji et de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, qui favorisent une ouverture de l’Indonésie à un statut de « membre associé ».

Réagissant à ce changement de gouvernement, jeudi, le gouvernement indonésien, par la voix de son ministère de l’information, a estimé que la position de Vanuatu, sur ce dossier, « peut toujours encore changer », même si Djakarta admet savoir que M. Kilman « nous est plus favorable (que son prédécesseur) ».
Sato Kilman avait été limogé par M. Natuman le 4 juin 2015.
M. Kilman, vétéran de la politique vanuatuane au cours des deux dernières décennies, a aussi occupé par le passé le poste de Premier ministre, au gré des fréquents changements d’alliances entre partis qui composent le paysage politique de cet ancien condominium franco-britannique des Nouvelles-Hébrides, devenu l’État indépendant de Vanuatu en juillet 1980.
Depuis son indépendance, Vanuatu a d’abord connu (entre 1980 et 1991) un régime fort instauré par le Premier ministre et pasteur anglican Walter Lini, auquel a succédé une instabilité politique chronique, au gré des changements d’alliances et du morcellement des partis.
Un autre ancien Premier ministre, prédécesseur direct de M. Kilman, le francophone Moana Carcasses, a lui aussi chuté du fait du vote d’une motion de censure à son encontre, sur fonds d’accusations de versements de pots-de-vin et de « prêts » accordés à des députés en échange de leur soutien.
La procédure judiciaire, lancée par M. Natuman, est toujours en cours et pourrait impliquer jusqu’à une vingtaine des 55 députés de la chambre pour corruption passive.
Les audiences dans cette affaire devaient débuter le 12 juin 2015.

pad

La composition du gouvernement Kilman

Moana Carcasses
Moana Carcasses
Voici la composition du gouvernement tel qu’annoncé jeudi par le nouveau Premier ministre de Vanuatu, Sato Kilman, quelques heures après son accession au pouvoir à la suite du renversement de son prédécesseur, Joe Natuman, par adoption d’une motion de censure.


• Premier ministre : Sato Kilman
• Vice-Premier ministre : Moana Carcasses
• Ministre des affaires étrangères : Serge Vohor
• Ministre de l’intérieur : Hosea Nevu
• Ministre de la justice : Dunstan Hilton
• Ministre de la santé : Morkin Stevens
• Ministre de l’éducation : Alfred Carlot
• Ministre de l’agriculture : Christopher Emelee
• Ministre des affaires foncières : Paul Telukluk
• Ministre des finances et de la gestion économique : Willie Jimmy
• Ministre de l’équipement : Tony Nari
• Ministre chargé des questions de changements climatiques : Thomas Laken
• Ministre de la jeunesse et des sports : Daniel Toara

pad

Rédigé par PAD le Vendredi 12 Juin 2015 à 02:36 | Lu 383 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués