Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Vairao : Il harponne son jeune frère parce qu'il a coupé l'eau et cassé les toilettes



Vairao : Il harponne son jeune frère parce qu'il a coupé l'eau et cassé les toilettes
PAPEETE, le 28 décembre 2015 - Un homme de 53 ans a été condamné à 2 ans de prison ferme et maintien en détention, ce lundi en comparution immédiate, pour avoir fléché son frère en menaçant ouvertement de vouloir le tuer. Ce dernier avait coupé l'eau puis cassé les seules toilettes à la disposition de la quinzaine de membres de cette famille aux conditions de vie précaires.


C'est le bras en écharpe, un épais bandage blanc au niveau du biceps gauche, qu'un homme d'une quarantaine d'années s'est assis sur le banc des victimes, ce lundi au tribunal correctionnel. De l'autre côté de la salle, son frère de 53 ans, pêcheur aux allures de gros nounours barbu, les cheveux grisonnant en bataille relevés sur la tête, attend d'être jugé entre son avocate et trois gendarmes. Le 23 décembre dernier, il a failli tuer son jeune frère en décochant sur lui une flèche de son fusil harpon.

La raison de la discorde ? Une sombre histoire de toilettes sur fond de vieilles rancœurs familiales. La scène se déroule sur un terrain familial de Vairao ou s'entassent dans des conditions proches de la misère une quinzaine de membres d'une même fratrie. Les uns et les autres vivent dans des cabanes de fortune autour des ruines de la seule maison en dur, occupée par la victime et sa femme. Et dans laquelle se trouvent les seules toilettes que toute la communauté utilise. Le jour des faits, le malheureux qui ne s'entend déjà pas du tout avec l'aîné a eu le malheur de couper l'arrivée d'eau le temps de réparer une fuite sur la chasse d'eau. Le plus âgé des deux ne voulant pas entendre les explications du plus jeune, ce dernier a passé ses nerfs sur les toilettes qu'il a finalement démolies avec un marteau. L'outrage de trop.

"C'est un miraculé", estime l'avocat de la victime

Armé de son fusil harpon, le quinquagénaire, pêcheur lagonaire, tire en direction de son petit frère après l'avoir ouvertement menacé de mort devant le reste de la famille. La flèche transperce le biceps de la victime qui se met de profil dans un réflexe de protection. Le projectile prenait la direction cœur. Ivre de colère, l'agresseur n'en reste pas là, et tente même d'enfoncer la flèche dans le thorax de sa victime. Il faudra l'intervention des témoins de la scène pour maîtriser le forcené qui, preuve de sa détermination, revenait à la charge un couteau à la main.

"Il y avait manifestement une intention d'homicide…" a relevé à plusieurs reprises le président du tribunal en cherchant du regard le représentant du ministère public. "S'il n'est pas mort, ce n'est pas de votre fait, c'est grâce à l'intervention de l'entourage et à une forme de hasard" poursuit le juge en s'adressant au prévenu. "Le procureur aurait pu retenir la tentative de meurtre".

"C'est un miraculé", ajoute l'avocat de la victime, Me Etilage. Les secours avaient étaient contraints de couper la flèche pour la retirer de son bras. Il s'en tire avec 7 jours d'incapacité totale de travail (ITT) et son frère, lui, avec 2 ans de prison ferme et maintien en détention.

Rédigé par Raphaël Pierre le Lundi 28 Décembre 2015 à 16:33 | Lu 2523 fois

Tags : FAITS DIVERS




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués