Tahiti Infos

Une réouverture des frontières pour donner "un signe positif au marché"


Tahiti, le 23 mars 2021 - Pour Philippe Wong, l'armateur du cargo mixte Aranui "tant qu’on n’aura pas rouvert on ne donnera pas de signe positif à notre marché". Il est cosignataire du courrier adressé par 425 acteurs polynésiens du tourisme pour demandeur au Premier ministre une réouverture des frontières dès la mois de mai.

 Quelles sont les perspectives pour l’Aranui en 2021 ?
On a déjà sept voyages sur 22 qui sont annulés si on rouvre début mai, soit un tiers de notre activité annuelle, c’est énorme en termes d’impact. 2020 était déjà catastrophique, en 2021 on a tous imaginé une éclaircie et on voit bien que ça se prolonge. Maintenant, il faut savoir se manifester auprès des autorités parce qu’on sait bien que c’est Paris qui décide“.

Une ouverture au plus tard le premier mai, à quel point c’est urgent ?
Sans réponse sur une reprise à l’horizon mai, les agences de voyage vont tout simplement annuler. Elles ne veulent pas mettre leurs clients en porte-à-faux. La perspective qu’on avait au moment de la fermeture c’était trois mois maximums. On arrive à deux mois, on aimerait éviter d’aller beaucoup plus loin“.

C’est la haute saison qui se joue aujourd’hui ?
Oui, un peu comme pour les hôtels. En rouvrant en mai et non en juin, on ne sait pas si on aurait des touristes français mais on compte au moins sur les Américains, qui ne représentent pas la majorité de notre clientèle avec 20%. Les Européens sont majoritaires chez nous. Tant qu’on n’aura pas rouvert on ne donnera pas de signe positif à notre marché“.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mardi 23 Mars 2021 à 19:12 | Lu 2075 fois