Tahiti Infos

Une forte houle de sud-ouest est attendue dimanche soir aux Australes


Sur ces deux photos, on peut apercevoir l'évolution de la houle qui arrivera par le sud-ouest, dès dimanche soir aux Australes. Elle se déplacera vers l'archipel de la Société, les Gambiers et le sud des Tuamotu.
Sur ces deux photos, on peut apercevoir l'évolution de la houle qui arrivera par le sud-ouest, dès dimanche soir aux Australes. Elle se déplacera vers l'archipel de la Société, les Gambiers et le sud des Tuamotu.
FAAA, le 03/06/2016 - Cette houle pourrait atteindre des creux de 2,50 mètres dimainche soir dans l'archipel des Australes, elle va s'amplifier lundi, avec des creux de 3 à 4 mètres. Les îles de la Société seront concernées lundi avec des hauteurs de 2 mètres, mais le phénomène risquerait de s'amplifier mardi avec des hauteurs de houle dépassant les 3 mètres. Cette houle est le résultat de plusieurs dépressions qui se sont enchaînées au niveau de la Nouvelle-Zélande.

Une houle de sud-ouest avec des creux de 2,50 mètres arrivera dimanche soir sur l'archipel des Australes. Ce lundi, elle devrait atteindre les 3 à 4 mètres sur cette partie sud du territoire. "Elle pourra atteindre les 5 mètres à Rapa dès mardi", explique Nicolas Agius, prévisionniste à Météo France.

Lundi, elle touchera les îles de la Société avec des creux de 2 mètres, elle devrait s'amplifier mardi avec des hauteurs dépassant les 3 mètres, "ce qui veut donc dire des vagues supérieures à 4 mètres", poursuit Nicolas Agius. Les Gambiers et les Tuamotu seront aussi concernés à partir de mardi.

Cette houle est le résultat de "plusieurs dépressions qui se sont enchaînées au niveau de la Nouvelle-Zélande et cela a créé beaucoup de vents, donc des vents de sud-ouest qui généraient de la houle. Cette houle est finalement arrivée en Polynésie sans rencontrer d'obstacles, et c'est pour cela qu'elle est arrivée avec des valeurs telles que celles-ci pour ce début de semaine", assure le prévisionniste.

"Avec ce genre de houle, les lagons seront agités, il y aura beaucoup de courant également près des passes", et il est bon de rappeler quelques règles pour éviter les accidents. "Il ne faut pas prendre de risques inutiles en bateau, en surf ou que l'on soit baigneur et il ne faut pas s'approcher des récifs", rappelle Nicolas Agius.

Selon le prévisionniste, cette forte houle devrait durer une bonne partie de la semaine prochaine, "au moins jusqu'à vendredi, avec peut-être des périodes d'accalmies".

En revanche ce week-end, le mauvais devrait s'installer surtout aux Australes, "avec des vents relativement forts vers Rurutu, Rimatara, Tubuai et Raivavae pour dimanche matin, et dimanche soir sur la région de Rapa", assure Nicolas Agius, et de poursuivre. "Des vents moyens de l'ordre de 50-60 km/h et des rafales qui pourraient atteindre les 90 km/h pour la journée de dimanche."

"Le mauvais temps c'est un autre système dépressionnaire qui circule un petit peu plus près de chez nous et qui va donner des vents relativement forts pour ce week-end et surtout pour dimanche d'ailleurs pour les Australes", conclut-il.

"On a eu plusieurs dépressions qui se sont enchaînées au niveau de la Nouvelle-Zélande et cela a créé beaucoup de vents, donc des vents de sud-ouest qui généraient de la houle. Cette houle est finalement arrivée en Polynésie sans rencontrer d'obstacles et c'est pour cela qu'elle est arrivée avec des valeurs telles que celles-ci pour ce début de semaine. Avec ce genre de houle, les lagons seront agités et il y aura beaucoup de courant près des passes", prévient Nicolas Agius.
"On a eu plusieurs dépressions qui se sont enchaînées au niveau de la Nouvelle-Zélande et cela a créé beaucoup de vents, donc des vents de sud-ouest qui généraient de la houle. Cette houle est finalement arrivée en Polynésie sans rencontrer d'obstacles et c'est pour cela qu'elle est arrivée avec des valeurs telles que celles-ci pour ce début de semaine. Avec ce genre de houle, les lagons seront agités et il y aura beaucoup de courant près des passes", prévient Nicolas Agius.

le Vendredi 3 Juin 2016 à 16:04 | Lu 3297 fois