Tahiti Infos

Un programme pour développer le tourisme durable


Tahiti, le 24 septembre 2021 – L'Ademe et la CCISM ont décliné le programme national "Tourisme Durable" en Polynésie française. Ce dernier a pour objectif de soutenir financièrement les entreprises dans leurs démarches de transition vers un tourisme durable. Les professionnels du secteur ont jusqu'au 30 septembre pour envoyer leur candidature.

Afin d'accompagner les petites et moyennes entreprises (PME) du secteur touristique, l'agence de la transition écologique (Ademe) et la chambre de commerce, d’industrie, des services et des métiers (CCISM), s’associent pour décliner le programme national "Tourisme Durable" sur l'ensemble de la Polynésie française. Le "Fonds Tourisme Durable" a pour objectif de soutenir financièrement les entreprises en couvrant une partie des dépenses liées à l’émergence des projets tournés vers le tourisme durable.
 
Le fonds s’articule autour de trois soutiens. L'un porte sur la transition durable de la restauration via l’opération "1 000 restaurants", un autre sur la transition durable des hébergements touristiques et un dernier en faveur du développement d’offres de "slow tourisme". Les deux premiers dispositifs sont destinés aux PME. Les entreprises sélectionnées bénéficieront d’un diagnostic gratuit de la CCISM qui se déplacera sur site. Des aides financières de l’Ademe basées sur un forfait seront proposées en fonction du plan d’action établi avec la CCISM. Des conseils seront également offerts concernant la réduction des déchets, l'optimisation de la consommation en eau et en énergie ou encore le développement de l’alimentation locale de qualité.
 
Jusqu’à 24 millions de Fcfp d’aide
 
Les PME souhaitant développer une démarche de "slow tourisme" pourront également être accompagnées pour concevoir et structurer leur offre de services. Un slow tourisme est un tourisme qui vise à favoriser l’expérience des clients en s’appuyant sur le principe d’efficacité énergétique pour limiter les impacts environnementaux. Il doit porter attention à la gestion du temps et avoir recours aux mobilités alternatives ou actives.
 
Les projets de tourisme durable des PME doivent représenter un coût de mise en place supérieur à 2,4 millions de Fcfp. Les subventions accordées pourront représenter jusqu’à 70 % du coût total du projet dans une limite de 24 millions de Fcfp d’aide. Les porteurs de projets ont jusqu'au 30 septembre  pour candidater au programme. Les informations utiles et  les documents à renseigner sont à retrouver sur le site de l'Ademe.

Rédigé par Avec communiqué le Vendredi 24 Septembre 2021 à 14:55 | Lu 1927 fois