Tahiti Infos

Ukraine : la guerre pourrait durer "des mois, voire des années" selon le chef de l'Otan


Genya SAVILOV / AFP
Genya SAVILOV / AFP
Bruxelles, Belgique | AFP | mercredi 06/04/2022 - Le président russe Vladimir Poutine n'a pas renoncé à sa volonté de s'emparer de toute l'Ukraine et la guerre risque de durer "des mois, voire des années", a averti mercredi le secrétaire général de l'Otan.

"Nous devons être réalistes. La guerre peut durer longtemps, plusieurs mois, voire des années. Et c'est la raison pour laquelle nous devons également être préparés à un long parcours, à la fois en ce qui concerne le soutien à l'Ukraine, le maintien des sanctions et le renforcement de nos défenses", a déclaré Jens Stoltenberg avant le début d'une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Alliance.

"Nous n'avons vu aucune indication selon laquelle Poutine aurait changé son objectif de contrôler l'ensemble de l'Ukraine", a-t-il souligné.

Une réunion du G7 est prévue au siège de l'Alliance en marge de la réunion de l'Otan, en présence du chef de la diplomatie japonaise Yoshimasa Hayashi. Le renforcement des sanctions imposées à la Russie sera le principal thème de la réunion.

"L'Ukraine a un besoin urgent de soutien militaire et c'est la raison pour laquelle il est si important que les Alliés de l'Otan acceptent de continuer à soutenir l'Ukraine avec de nombreux types d'équipements militaires, à la fois des équipements plus lourds et des systèmes d'armes légers", a expliqué Jens Stoltenberg, estimant que l'aide déjà apportée avait eu "un effet réel".

"Quelle que soit la date de la fin de la guerre, elle aura des implications à long terme pour notre sécurité. Parce que nous avons vu la brutalité. Nous avons vu la volonté du président Poutine d'utiliser la force militaire pour atteindre ses objectifs. Et cela a changé la réalité de la sécurité en Europe pour de très nombreuses années", a-t-il ajouté.

"Nous avons demandé aux commandants militaires de proposer des options aux dirigeants politiques afin qu'ils puissent prendre des décisions afin de réinitialiser la capacité de défense et de dissuasion de l'Alliance", a-t-il précisé.

Ces options seront discutées lors du sommet de l'Otan les 29 et 30 juin à Madrid.

le Mercredi 6 Avril 2022 à 05:43 | Lu 310 fois