Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Sup Race – Championnat de Polynésie : Le point sur la discipline avec Alexy Berthet


Alexy Berthet est le président de la commission Stand up paddle au sein de la fédération tahitienne de surf. Alors que les courses de Sup Race s’enchainent au niveau local, avec la présence de nombreux compétiteurs étrangers, nous avons pu faire le point avec lui suite à l’annonce de la non-tenue cette année des Pacific Paddle Games, qui étaient jusqu’à présent le point d’orgue du circuit international.


Parole à Alexis Berthet :
 
Quelques mots sur ce début de saison ?
 
« Le championnat va être de 11 courses même si cela peut évoluer. Il faudra que les riders en valident 6. Il y a eu la Arii Hoe no Papeete qui a été très difficile car ils n’ont pas eu de vent du tout. La deuxième course était celle du Waterman Tahiti Tour de Mataiea qui a proposé un programme très chargé, surtout pour ceux qui ont fait tout le programme WTT. Une belle course qui était une première sur le site magnifique du motu Ovini. »
 
La course ATN qui prend de l’importance ?
 
« Oui, Maeva Hargrave a vraiment mis le paquet cette année, avec de beaux partenariats dont celui avec l’Eurotour, le Tour Européen. Grâce au partenariat Air Tahiti Nui, de nombreux riders européens ont pu venir pour une belle journée de courses. On a ensuite le grand rendez-vous de l’Air France Paddle Festival, puis le week-end du 12 avril on aura le Waterman Tahiti Tour à Papara, une épreuve spectaculaire si la houle est au rendez-vous, avec un format de beach race avec passage de vague. Il y aura ensuite la Mata Are Race proposée par Ralph Teariki... »

Le calendrier a évolué pour attirer plus d’étrangers ?
 
« Oui, venir pour plusieurs courses leur permet de « rentabiliser » leur déplacement, on a donc tenté de rapprocher les dates de certaines courses, surtout que toutes ces courses ont des partenariats avec des compagnies aériennes. Ils sont en début de saison en Europe et ils viennent au chaud pour s’entrainer. Certains m’ont expliqué que les entrainements à la chaleur équivalaient à des entrainements en haute altitude. Ils cumulent de l’entrainement en semaine, des courses le week-end, pour eux c’est une manière idéale de débuter la saison avant de retourner sur les courses européennes internationales. »
 


L’annulation des Pacific Paddle Games (PPG) est un coup dur pour la discipline ?
 
« Au sein de l’international surfing association (ISA) à laquelle on est affiliés, Tahiti ne peut plus être représenté que sur les courses qui ne sont plus sélectives pour les Jeux Olympiques. Du coup, deux ans sur quatre, on va être exclus des championnats du monde ISA. On le savait, c’est pour cela qu’on se focalisait depuis quelques années sur les PPG, une grosse course de fin de saison qui permettait aux riders locaux de se faire découvrir par les nombreux sponsors présents. Les PPG étaient organisés par le magazine Sup The Mag qui a été vendu, l’équipe de direction a changé et ils ont décidé de suspendre cette course pour 2019. »
 
« On est en réflexion pour voir comment on va faire pour la fin de saison. L’objectif étant de récompenser les riders de la fédération tahitienne de surf, en partenariat avec Kainalu XT qui s’occupe de l’organisation des déplacements, de toute la partie logistique, des sponsorings etc. En partenariat avec la FTS, il emmenait les meilleurs riders aux PPG. On est en discussion avec Kainalu, Mathieu Astier est là également…Pour l’instant, on ne veut rien annoncer pour donner de fausses idées. On verra en milieu de saison quel événement trouver pour remplacer les PPG. »
 
Un dernier mot, un remerciement ?
 
« Oui, à la fédération tahitienne de surf et son président Lionel Teihotu qui a fait beaucoup d’efforts pour intégrer le paddle et qui au fil des années nous a donné de plus en plus de budget. Merci à la Ministre des sports Christelle Lehartel qui nous a soutenus cette année avec une augmentation de budget qui est conséquente et qui nous permet de réaliser de nouveaux projets. Merci également à tous les organisateurs de courses. » Propos recueillis par SB

Sup Race – Championnat de Polynésie : Le point sur la discipline avec Alexy Berthet

Rédigé par SB le Jeudi 4 Avril 2019 à 17:55 | Lu 692 fois





Signaler un abus

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti


















ranktrackr.net