Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Séparatisme: le gouvernement défend son "remède" devant les députés



Paris, France | AFP | lundi 01/02/2021 - Le projet de loi contre le "séparatisme", qui doit renforcer l'arsenal contre l'islamisme radical, a entamé lundi une longue course contre la montre, en séance à l'Assemblée nationale: un programme de 15 jours de débats débutés par quelques éclats de voix et poursuivis sur un faux rythme.

Les députés de LREM avaient pris place en nombre pour écouter le gouvernement défendre à quatre voix ce texte présenté comme le "remède contre une partie de ce qui nous ronge": le séparatisme islamiste.

Outre Gérald Darmanin (Intérieur) qui pilote le texte, Eric Dupond-Moretti (Justice), Jean-Michel Blanquer (Education) ou Marlène Schiappa (Citoyenneté) sont au banc pour défendre un texte qu'un député de l'opposition juge "fourre-tout".

Les "marcheurs" étaient également présents pour faire bloc face au leader "insoumis" Jean-Luc Mélenchon, porteur d'une motion de rejet préalable. 

Celle-ci a été largement repoussée mais marquée par une passe d'armes entre la majorité et le chef de file des députés LFI. Un préambule attendu aux débats et presque une exercice de style entre les deux camps.

Dénonçant un projet cherchant à "stigmatiser" les musulmans, M. Mélenchon a fustigé une "bouillie d'amalgames". 

"C'est une loi inutile et pour le reste dangereuse car elle menace les libertés", a tancé M. Mélenchon. Elle "ouvre la porte à un déferlement que nous ne connaissons que trop" visant les musulmans.

"Où avez-vous vu les démons que vous dénoncez si ce n'est dans votre propre tête?", lui a répondu le ministre de l'Intérieur.

La tension est ensuite redescendue de plusieurs crans en même temps que les travées se clairsemaient pour cette première soirée marquée par une ribambelle d'interventions de députés. 

Mais cette discussion générale a été l'occasion de souligner les nuances dans les oppositions des uns et des autres, en dépit des imprécations tonitruantes dans les médias.

"Ce texte n'est pas à balayer d'un revers de main", a ainsi déclaré la communiste Marie-George Buffet qui a cependant promis d'être "intransigeante" face à ses dépositions attentatoires aux libertés. 

Exécutif et responsables de la majorité ont jusqu'ici réussi à désamorcer les polémiques internes ou venues des oppositions de droite comme de gauche, comme par exemple sur la question du voile.

"Le texte a été bien mené en amont et ça a créé un climat apaisé dans la forme. On a fait mentir ceux qui prédisaient que ça allait être une boucherie politique", se félicite un député LREM. Cela n'empêche pas l'offensive des oppositions, en particulier à droite.

Les LR déplorent que le texte fasse ainsi l'impasse sur la "question migratoire, la radicalisation dans nos prisons ou dans nos entreprises privées".

"OPA islamiste" 

Ils dévoileront mardi un contre-projet. Marine Le Pen a déjà présenté vendredi sa contre-proposition pour bannir les "idéologies islamistes" et interdire le port du voile dans tout l'espace public.

"Ceux qui souhaitent absolument prendre des mesures encore plus dures (...) sont les idiots utiles de ces islamistes", a cinglé Gérald Darmanin, sur France Inter.

"Ce texte, cette majorité ne combat pas les religions", mais "l'OPA islamiste", a fait valoir le ministre, qui pour appuyer son propos a ouvert la voie à une réouverture précoce de la mosquée de Pantin (Seine-Saint-Denis) fermée pour six mois car accusée par les autorités d'avoir relayé des propos ayant conduit à l'assassinat de Samuel Paty le 16 octobre.

Le projet de loi prévoit une batterie de mesures sur la neutralité du service public, la lutte contre la haine en ligne, l'instruction en famille, le contrôle renforcé des associations, une meilleure transparence des cultes et de leur financement, et encore la lutte contre les certificats de virginité, la polygamie ou les mariages forcés.

Au menu, 70 articles examinés selon un "temps législatif programmé" de 40 heures pour cadrer les débats (hors temps d'interventions des ministres et rapporteurs). Près de 2.650 amendements ont été déposés.

Il doit traduire le discours d'Emmanuel Macron le 2 octobre aux Mureaux, où le chef de l'Etat avait présenté sa stratégie, longtemps attendue, pour lutter contre l'islam radical.

A gauche, on regrette la faiblesse du volet social et des mesures de lutte contre les discriminations.

"Vivra-t-on moins séparé après la loi?" s'est faussement interrogé le socialiste Boris Vallaud. 

Ce constat critique trouve un écho jusqu'à l'aile gauche de LREM. Le gouvernement fait lui valoir un futur plan en faveur de l'égalité des chances.

le Mardi 2 Février 2021 à 05:56 | Lu 143 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus