Tahiti Infos

Sénatoriales : "J’estime que Nuihau Laurey serait un bon candidat", affirme Edouard Fritch


PAPEETE, 17 mars 2015 – Le Président Edouard Fritch a annoncé lundi soir sur TNTV sa volonté de soutenir le ticket "Nuihau Laurey Lana Tetuanui" pour les sénatoriales partielles du 3 mai prochain. Annonce en quoi il s'oppose à la décision du Grand conseil du Tahoera’a Huira’atira qui a officiellement validé le duo Dubois-Iriti.

Compte tenu de la division qui règne au sein du Tahoera’a Huira’atira, le doute planait depuis un peu plus d’un mois après l’annulation des opérations électorales des sénatoriales de Polynésie française, le 6 février par le Conseil constitutionnel. Edouard Fritch a annoncé, lundi soir sur le plateau du journal télévisé de TNTV qu’il soutenait les candidatures de Nuihau Laurey et de Lana Tetuanui, pour les sénatoriales partielles du 3 mai prochain.

Cette information a été confirmée par Edouard Fritch devant la presse lors d’une visite gouvernementale à Mahina, mardi matin.

"Des dernières discussions que nous avons avec Nuihau Laurey et Lana Tetuanui, oui je confirme que ces deux personnes sont candidates aux élections du 3 mai prochain".

Une annonce qui n'aurait jamais eu lieu si le camp Fritch n'avait pas le sentiment, aujourd'hui, d'être en position de prendre l'initiative dans le jeu politique local.

Le mardi soir 10 février, le Grand conseil du Tahoera’a avait entériné la candidature de Teura Iriti et de Vincent Dubois, lors d’une assemblée organisée au domicile de Gaston Flosse à Erima. Le matin-même, 15 représentants du groupe orange avaient officiellement demandé au parti de surseoir à la tenue de ce Grand conseil, compte tenu du caractère imprévu de la décision du Conseil constitutionnel, quatre jours avant. Mais l'assemblée s'était tenue en dépit de cela, accentuant les tensions entre le camp Fritch et le camp Flosse au sein du parti.

Pour apaiser l'ambiance, le 20 février à la demande de Gaston Flosse, la première rencontre entre le Vieux Lion et Edouard Fritch était organisée à l’Assemblée de la Polynésie française. Au final, - les derniers développements de l'actualité en témoignent - il ne sort pas grand-chose de cette tentative de réconciliation : "On en déduit effectivement qu’il y a d’énormes difficultés", a confirmé le Président Fritch, interrogé lundi soir : "j’avais demandé, lors de notre rencontre avec les élus du Tahoera’a Huira’atira qu’éventuellement un des candidats soit pris. J’estime que Nuihau Laurey serait un bon candidat. C’est un homme qui connaît bien les dossiers du Pays, c’est un homme qui connaît bien les chiffres, c’est un homme qui peut défendre à Paris nos dossiers. Et je compte énormément sur lui, parce que le Pays – comme vous l’avez bien compris – travaille énormément avec l’Etat en ce moment. Nous nous battons, au niveau du Parlement, pour faire passer nos demandes ; c’est important que nos sénateurs soutiennent le gouvernement".

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mardi 17 Mars 2015 à 11:05 | Lu 2503 fois