Tahiti Infos

Retour sur une folle aventure


Thomas Lubin a vécu une aventure exceptionnelle
Thomas Lubin a vécu une aventure exceptionnelle
PAPEETE, le 24 octobre - Le Tahitien Thomas Lubin revient sur sa participation le week-end dernier à la Diagonale des Fous, l'ultra-trail de La Réunion de 166 km et 9611 mètres de dénivelé positif.
 
Thomas Lubin a participé le week-end dernier au Grand Raid de La Réunion. Revenons avec lui – après qu’il a récupéré de ses 166 kilomètres de course à pied – sur cet événement exceptionnel !
 
Le Grand Raid de La Réunion, connu également sous le nom de la "Diagonale des Fous", comporte quatre courses. Le kinésithérapeute tahitien, licencié à l’AS Tamarii Punaruu, a participé à la plus difficile, sur un parcours de 166 km avec 9 611 mètres de dénivelé positif.
 
Thomas Lubin nous a donné des chiffres qui donnent le vertige : 14 mois de préparation et 645 heures d’entraînement dont 92 heures de natation, 168 heures de vélo, 296 heures de course à pied et 89 heures de renforcement musculaire.
 
Pourquoi un tel défi ? "Je suis passionné de nature et de running. J’ai vécu un an à La Réunion et je souhaitais faire découvrir l’île à ma femme. Aussi parce que la Diagonale des Fous est l’ultra-trail le plus renommé au monde, le plus difficile, le plus beau", explique-t-il.
Thomas Lubin a réussi sa première participation à cette course, qu’il a terminée à la 40e place en 31h53’58, grâce à une préparation de qualité en étant suivi par son entraîneur Hermant Blondel. Il a également adopté une alimentation saine au quotidien, une bonne hygiène de vie et pratiqué le jeun intermittent.
 

Parole à Thomas Lubin :

Comment s’est déroulée la course ?

"Tout s’est bien passé, hormis les températures extrêmement basses - moins 4 degrés environ - sur le premier tiers de la course. Mes jambes se sont crispées à cause du froid, ce qui m’a empêché de réaliser mon chrono de 28 heures. J’avais énergie, lucidité mais j’ai été incapable d’utiliser mes ressources pendant un tiers de la course. Mes jambes se sont "décoincées" pendant la traversée du cirque Mafate, ce qui m’a permis de terminer la course à un excellent rythme, sans crampes."

Rédigé par SB le Jeudi 24 Octobre 2019 à 18:19 | Lu 1469 fois