Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Rassemblement de camions à Nouméa en faveur de l’exportation de nickel vers la Chine



Nouméa, France | AFP | mercredi 05/08/2015 - Plus d'une centaine de camions de 30 tonnes venus de toute la Nouvelle-Calédonie se sont rassemblés devant l'immeuble du gouvernement local à Nouméa, pour l'exhorter à autoriser l'exportation de minerai de nickel vers la Chine, a constaté mercredi l'AFP.

Les rouleurs, qui transportent le minerai de la mine jusqu'au port, demandent l'ouverture d'un nouveau canal d'exportation vers la Chine, seul moyen selon eux de maintenir leur activité en cette période de crise.

Le Comité du Commerce extérieur minier, qui s'est réuni la semaine dernière, a émis un avis défavorable, préférant privilégier les clients historiques (Japon, Australie et, depuis 2008, Corée du Sud), mais c'est au gouvernement calédonien de trancher. Aucune date n'est pour l'instant fixée.

"L'exportation des latérites vers la Chine éclaircirait l'avenir des rouleurs qui ont beaucoup investi et se trouvent aujourd'hui confrontés à d'importantes difficultés en raison de la baisse des tonnages manipulés", a déclaré Max Foucher, le vice-président de ContraKmine, le syndicat des contracteurs miniers de Nouvelle-Calédonie.

"La mobilisation ne fait que commencer. Nous resterons jusqu'à ce que l'on ait une garantie d’avenir", a affirmé à l'AFP un rouleur entre deux concerts de klaxons. Payés au voyage quel que soit le minerai qu'ils transportent, les rouleurs craignent de subir les conséquences d'une baisse des volumes d'exportation.

ContraKmine a déposé auprès du gouvernement un cahier de revendications en sept points, dans lequel il demande, outre la diversification des exportations, la nomination d’un membre du gouvernement chargé du secteur de la mine et l'association des mineurs et des sous-traitants à l'élaboration de la stratégie minière du pays.

"Si les mineurs souhaitent sécuriser leurs exportations et garantir l'activité de leurs sous-traitants, ils peuvent le faire en renouvelant, comme depuis 28 ans, leur contrat avec la société QNI (l'australien Queensland Nickel), les exportations vers la Chine étant plus aléatoires", estime pour sa part le gouvernement dans un communiqué.

Le FLNKS (indépendantiste) et Calédonie Ensemble (centre droit, proche de l'UDI), auquel appartient le président du gouvernement Philippe Germain, estiment que l'approvisionnement en minerai du marché chinois, auquel ils attribuent la responsabilité de la faiblesse des cours du nickel, serait une erreur stratégique.

Rédigé par () le Mercredi 5 Août 2015 à 05:35 | Lu 511 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués