Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Quand la cour d’appel de Paris interprète « ohipa taioro »



Quand la cour d’appel de Paris interprète « ohipa taioro »
PAPEETE, le 7 juin 2019 – Dans une décision datée du 28 mai, la cour administrative d’appel de Paris a validé le licenciement d’un représentant syndical O oe to oe rima par la Polyclinique Paofai, notamment en interprétant la signification de l’interjection « ohipa taioro » comme étant une « insulte », contre l’interprétation faite par le délégué syndical.

Le 28 mai dernier, la cour administrative d’appel de Paris a confirmé le licenciement d’un représentant syndical de O oe to oe rima par la Polyclinique Paofai au motif que celui-ci se « montrait verbalement agressif envers ses collègues » et avait notamment prononcé l’expression « ohipa taioro » à l’encontre de l’un d’eux. Une expression traduite par le représentant syndical par l’expression « travail bâclé », précisant que « ohipa signifie travail et taioro désigne une préparation culinaire locale destinée à relever le goût des poissons et des fruits de mer ».
 
Une interprétation que n’a pas retenu la juridiction parisienne : « il ressort des pièces du dossier que "taioro" est également une insulte d'une extrême grossièreté, à forte connotation sexuelle, dont le sens n'échappe à personne sur le territoire et qui est employée par les Polynésiens d'origine à l'encontre des métropolitains. Les pièces du dossier qui rapportent l'altercation excluent l'interprétation anodine que (le représentant syndical) veut donner à l'expression. »
 
Contactée, l’Académie tahitienne explique que plusieurs acceptions peuvent être apportées à l’expression « ohipa taioro ». La première désignant des « méthodes de français, mais avec une notion relativement insultante de dénigrement de ces méthodes ». Une autre désignant effectivement un « travail bâclé ou pas sérieux, mais toujours avec un contexte assez insultant ». L’académie reconnaît qu’il est également possible d’interpréter l’expression de façon « anodine » comme signifiant « travail mal fait » sans volonté d’insulter, mais uniquement dans « un certain contexte » excluant a priori toute animosité.

Rédigé par Antoine Samoyeau le Vendredi 7 Juin 2019 à 16:33 | Lu 10732 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Septembre 2019 - 08:34 La Polynésie d’antan Au Chevalet

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués