Tahiti Infos

Procédure d'utilité publique et expropriations pour aménager la rivière Vaipoopoo


Le zonage du plan de prévention des risques de Punaauia montre bien l'étendue des aléas forts auxquels la commune est soumise. Au centre la rivière Vaipoopoo avec des zones rouges hachurées le long du cours d'eau appuyant le risque fort d'inondation.
Le zonage du plan de prévention des risques de Punaauia montre bien l'étendue des aléas forts auxquels la commune est soumise. Au centre la rivière Vaipoopoo avec des zones rouges hachurées le long du cours d'eau appuyant le risque fort d'inondation.
PUNAAUIA, le 29 avril 2015. Une procédure de déclaration d'utilité publique avec nécessité de quelques expropriations sera prochainement mise en place afin que des travaux d'aménagements de la rivière Vaipoopoo de Punaauia soient effectués. Un arrêté en conseil des ministres a été adopté dans ce sens ce mercredi. Les travaux prévus autour de cette rivière sont chiffrés à 131 millions de Fcfp, dont 5 millions de Fcfp à peine pour les acquisitions foncières. En effet si, les aménagements prévus sur la rivière Vaipoopoo ont un impact direct sur 10 propriétés, la superficie totale d'intervention est de 1 545 m², dont 1 324 m² appartiennent au Pays.

La rivière Vaipoopoo, située dans la commune de Punaauia, au Pk 9,5 (elle se jette à hauteur de la résidence Le Lotus) a fait l’objet, en 2009, d’un diagnostic qui a permis de mettre en évidence de nombreux dysfonctionnements hydrauliques. Section du cours d’eau insuffisante pour le transit de la crue centennale, fort engravement au niveau de la route de ceinture devenu très sensible aux risques d’obstruction augmentant les possibilités de débordement. Compte tenu de la présence de 25 habitations situées en zone d’aléa inondable très fort, le gouvernement a envisagé d’augmenter la capacité hydraulique de la rivière par le biais d’un recalibrage du cours d’eau, d’une protection des berges avec des enrochements bétonnés et un canal béton. Il est également prévu la mise en place d’un bassin dégraveur en amont pour éviter l’engravement. Le projet s’étend sur environ 361 mètres depuis l’embouchure de la rivière jusqu'au bassin dégraveur qui sera aménagé en amont.

Rédigé par Mireille Loubet le Mercredi 29 Avril 2015 à 15:25 | Lu 1342 fois