Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Pour Sarkozy, "l'intérêt des Calédoniens" est de rester dans la France



Nicolas Sarkozy lors de son passage en Nouvelle-Calédonie en août 2011. © Marc Le Chelard / AFP
Nicolas Sarkozy lors de son passage en Nouvelle-Calédonie en août 2011. © Marc Le Chelard / AFP
Nouméa, France | | mercredi 04/03/2015 - Nicolas Sarkozy a réaffirmé "sa conviction" que les Calédoniens avaient "intérêt" à rester dans la France et a prôné une "solution partagée" entre non-indépendantistes et indépendantistes pour l'avenir politique de la Nouvelle-Calédonie, dans une interview parue mercredi dans la presse locale.

"Plus que jamais, ma conviction est que l'intérêt des Calédoniens eux-mêmes, c'est le maintien dans la France", a déclaré le président de l'UMP dans une interview aux Nouvelles-Calédoniennes.

"C'est même l'intérêt des indépendantistes car c'est bien l'Etat qui les protège contre la brutalité des spéculateurs miniers internationaux, contre la brutalité d'un monde de plus en plus violent...", a-t-il déclaré alors que François Hollande préconise lui "l'équidistance et la neutralité" entre les sensibilités politiques calédoniennes.

M.Sarkozy a également défendu l'élaboration "d'une solution partagée qui tiennent compte des aspirations" des deux camps, en lieu et place du référendum d'autodétermination, qui doit être organisé dans l'archipel au plus tard en 2018, terme de l'accord de Nouméa. En vigueur depuis 1998, cet accord met en oeuvre un processus de décolonisation progressif.

"Je ne vois pas d'autres solutions pour l'après 2018: le référendum ne fera que des perdants", a-t-il affirmé, estimant que "l'issue de ce vote" était "prévisible".

Alors que le gouvernement collégial calédonien est paralysé depuis mi-décembre, en raison de querelles internes à la droite non-indépendantiste, l'ancien président a jugé que "cette crise n'était pas à la hauteurs des enjeux".

Il a fustigé "le camp loyaliste qui se livre à une lutte de pouvoir à laquelle plus personne ne comprend rien". La droite locale est éclatée en trois formations - une centriste, deux affiliées à l'UMP.

Pour sortir de l'impasse, il a souhaité une solution dans la "collégialité", autour "d'un accord sur les grands axes politiques de la mandature 2014-2018".

Nicolas Sarkozy a enfin exprimé son "désaccord fondamental" sur la récente décision du gouvernement de Manuel Valls d'appliquer de manière plus stricte les textes sur les restrictions au corps électoral calédonien.

Rédigé par () le Mercredi 4 Mars 2015 à 05:45 | Lu 511 fois






1.Posté par tutua . le 04/03/2015 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vals est dans le vrai, bien suivre les popaa qui seront appelés à voter. Un nouveau venu sur le Caillou he doit pas pouvoir participer au référendum, c'est normal.

2.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 05/03/2015 01:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nicolas "XPF/Clearstream" Sarközy de Nagy-Bocsa oublie de préciser que l'intérêt des calédoniens français est de rester dans la France (sic) mais sans le DROIT au RSA hohohohohohoh C'est pas nickel, ça? hihihihi rollstahiti@gmail.com

3.Posté par emere cunning le 06/03/2015 16:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme l'intérêt de la France est de rester en Calédonie.
"C'est même l'intérêt des indépendantistes car c'est bien l'Etat qui les protège contre la brutalité des spéculateurs miniers internationaux... "
On s'attend à ce qu'il ajoute que seule la France peut protéger les indépendantistes généralement parlant. Mais le père Sarko lui en a d'abord pour LES MINES ET LE FRIC. Indécrottable le petit mec ! Pas étonnant ces formations de Droite et umpistes qui se battent pour le pouvoir quitte à ce que la Calédonie perde des plumes.

4.Posté par emere cunning le 06/03/2015 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

By the way Tahiti Infos,
je n'ai pas vu d'article sur la garde à vue prolongée du Ministre de l'intérieur de Sarko, Claude Guéant, qui est soupçonné d'avoir encaissé le pactole libyen comme publiquement dénoncé par le fiston de Kadhafi avant que les troupes françaises ne débarquent pour expédier le méchant Kadhafi en enfer. Alors, il a été mis en examen, ou pas ???
Inutile, peut-être. C'est comm' d'hab' du cinoche et du blabla pour que les français croient en leur justice alors qu'elle est payée pour rentrer dans le chou de ceux qui dérangent leurs rois et princes.

5.Posté par emere cunning le 07/03/2015 22:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Tahiti Infos,
Thank you paris much.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués