Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Planchers effondrés dans des fare MTR : une mission d'architectes à Huahine



Mathieu Ambert, le président de l'ordre des architectes de Polynésie et David Chauvin, architecte expert auprès du tribunal de Papeete sont les deux architectes envoyés en mission à Huahine dès ce week-end. Leur pré-rapport sera remis au ministère du logement dès ce lundi.
Mathieu Ambert, le président de l'ordre des architectes de Polynésie et David Chauvin, architecte expert auprès du tribunal de Papeete sont les deux architectes envoyés en mission à Huahine dès ce week-end. Leur pré-rapport sera remis au ministère du logement dès ce lundi.
PAPEETE, le 27 novembre 2015. Le ministre du logement a souhaité réagir ce vendredi, après l'article de témoignages publié par Tahiti Infos, le 25 novembre dernier concernant des effondrements de planchers survenus dans des fare MTR à Huahine.

Tearii Alpha annonce que des fonds pourraient être débloqués dans le budget 2016, qui sera discuté prochainement à l'assemblée de Polynésie, afin d'engager une enveloppe pour des travaux de réhabilitation s'il advient que ces effondrements de planchers sont dus "soit à un défaut du matériau des planchers ou du choix du matériau d'origine" de ces fare MTR a précisé le ministre du logement. Deux architectes indépendants : Mathieu Ambert, le président de l'ordre des architectes de Polynésie et David Chauvin, architecte expert au tribunal de Papeete sont dépêchés dès ce week-end à Huahine pour aller à la rencontre des propriétaires de fare MTR où ces problèmes d'effondrement de planchers se sont produits, causant parfois de sévères blessures en raison de la présence d'un carrelage posé sur le plancher.

"Notre volonté c'est avant tout de comprendre ce qui s'est passé et de faire une expertise de ces fare et de réparer si nous le devons". Même si le FDA est dissous depuis janvier 2013, avec la "garantie décennale le Pays est encore redevable de réparations" précise encore Tearii Alpha qui s'est engagé à créer dans le budget 2016 un programme d'aides en matériaux "pour refaire ces planchers vétustes ou dangereux". Dans le même temps, un recensement via les tavana des îles est lancé afin de répertorier tous ces fare MTR dont les planchers sont recouverts de carreaux, les propriétaires de ces fare MTR sont donc invités à se faire connaître auprès des mairies.

Le ministre insiste néanmoins sur le fait que ces fare MTR, montés dans les îles depuis une trentaine d'années étaient distribués et vendus exclusivement par l'ex FDA (fonds de développement des archipels). Ces constructions en bois et au plancher en bois ne concernent absolument pas l'OPH qui n'intervenait pas dans les îles jusqu'en 2014. "Les fare OPH à Tahiti et Moorea sont de conception similaire mais sont réalisés dans des matériaux différents : ils ont des planchers en fibro-ciment et ne sont jamais carrelés d'origine. Maintenant que l'OPH intervient dans les îles nous avons uniformisé tous les fare OPH sur le même modèle de ceux faits à Tahiti avec une terrasse et des matériaux différents" a poursuivi Tearii Alpha.

"On va tout examiner du point de vue technique, les deux architectes vont aller sur place pour tout vérifier à Huahine dans les fare MTR où les problèmes se sont produits. Il y a de nombreuses hypothèses à vérifier". Si les effondrements s'avèrent causés a posteriori par une transformation effectuée par les propriétaires des fare MTR ou par un manque d'entretien "on ne paiera pas" indique encore le ministre. Selon la directrice par intérim de l'OPH présente ce vendredi après-midi aux côtés du ministre, il n'y avait eu, avant l'article paru dans Tahiti Infos, aucune alerte lancée par des propriétaires de fare MTR sur ces effondrements dangereux des planchers. Il y aurait actuellement près de 8 000 fare MTR et OPH en Polynésie française.

Pour lire le communiqué du ministère du logement, CLIQUER ICI

Un fare MTR à Makemo
Un fare MTR à Makemo
Le fare OPH : "un produit sécurisant"

Conçu au début des années 1980 après le passage de cyclones dévastateurs dans les îles polynésiennes pour reloger rapidement des populations qui s'étaient retrouvées sans toit, le fare MTR puis fare OPH aujourd'hui ne doit néanmoins pas souffrir de cette "affaire" dont il convient encore de vérifier les causes, expliquent les deux architectes indépendants missionnés à Huahine pour une expertise. "C'est un produit sécurisant, bon marché, facile à mettre en oeuvre. Comme tout produit fabriqué en série il a pu, peut-être souffrir de ratés, d'erreurs mais ça ne doit pas remettre en cause le principe de cette construction" réputée solide face à la vigueur d'un cyclone et particulièrement adaptée au climat polynésien, explique David Chauvin membre de l'ordre des architectes de Polynésie.

Lors des récentes Assises de l'habitat, la conception même de ces fare OPH a été présentée très positivement. "C'est très bien conçu et c'est un succès technique considérable" renchérit Mathieu Ambert, président de l'ordre des architectes. Le fare OPH d'aujourd'hui reste de plus une alternative très intéressante à la construction en dur "nous défendons la filière bois pour l'avenir, cela représente beaucoup d'avantages pour la Polynésie" concluait David Chauvin.

Les nouveaux fare OPH (conception bois avec plancher en fibro-ciment) sont distribués depuis 2013. 37 ont été livrés en 2014, 180 environ au cours de l'année 2015 en cours et près de 250 devraient l'être en 2016. Leurs coûts varient de 6,5 à 8,5 millions de Fcfp (du F3 au F5) livrés et montés à Tahiti. Dans les îles il faut rajouter le tarif du fret.



Rédigé par Mireille Loubet le Vendredi 27 Novembre 2015 à 15:32 | Lu 4812 fois







1.Posté par Sakari le 28/11/2015 05:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et si chacun entretenait lui même son fare sans attendre le ministre ?

2.Posté par Kaddour le 28/11/2015 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comme quoi, lorsque les médias jouent le rôle qui est le leur, celui de "lanceur d'alerte"; les gouvernants s'inquiètent et bougent !! Alors merci à ces médias !

3.Posté par Piripirifaufau le 28/11/2015 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est tout de même de notoriété publique que ces farés, ceux construit donc il n'y a pas si longtemps (pour une maison) sont de la m... combien se sont effondrés, dans les îles et aussi ici à Tahiti, bouffés par les termites, rongés par l'humidité et j'en passe, pas de bénefs pour les habitants, mais pour ceux qui les ont construits ça c'est sûr et peut être pour ceux qui avaient filé le marché à leurs copains...

4.Posté par simone grand le 28/11/2015 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonne idée d'aller vérifier, identifier le responsable et lui faire payer les frais médicaux.

5.Posté par simone grand le 28/11/2015 14:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

trous dans les planchers = agrandir le trou de la CPS donc exiger que les auteurs paient.

6.Posté par Hiro le 28/11/2015 15:19 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les planchers avec carreaux ne sont pas en contreplaque en dessous mais en aglomere ce qu on utilise pour faire des caisse d'envois de fret...il n y a aucune structure ni dans ce type de bois ni sous le plancher....

7.Posté par manutearii le 28/11/2015 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

huahiné c'est sur , mais bora c'est pire, des fare sans toilettes et douches ,des MTR bouffé a la termite et la vrillette qui aime particulièrement le contre plaqué OUKUME.

8.Posté par EcceHomo987 le 28/11/2015 16:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"particulièrement adaptée au climat polynésien, explique David Chauvin membre de l'ordre des architectes de Polynésie." .... Rigolo ! Encore un architecte qui ne connait pas grand chose aux conséquences d'un climat tropical humide !

9.Posté par georg hoppenstedt le 29/11/2015 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les maisons Type MTR ou OPH sont des maisons nulle part adaptée au climat tropicale..même les principes de base, comme la ventilation horizontale ne sont pas considérés dans le plan..on peu construire bien diffèrent et plus jolie, aussi "sécurisant" et pour le même prix.. Chauvin baratine pour justifier sa mission inutile...

10.Posté par CITRUS le 29/11/2015 15:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BONJOUR

hééééé voui ,encor une énième mission qui ne sert a rien , car le mal est la
tous le monde sait
1 que les faré , certes pas chers c'est de la merde
2 personne ne les entretiens
3 c'est encor le CON tribuable qui va payer pour les erreurs ou fautes
des copains ou coquins

11.Posté par Gabs le 29/11/2015 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au lieu d'utiliser du bois traité, certains entrepreneurs voire le FDA lui-même ont préféré acheter du bois pas cher.... donc, non traité. Moins de sous à payer et plus d'argent dans la poche !!! Ce n'est pas perdu pour tout le monde !!!

En attendant, qui payera les frais d'hôpitaux et de médecin ???

12.Posté par Pohatu le 30/11/2015 10:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Raiatea également beaucoup de maisons ont leurs planchers pourris sans parler des murs.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 20:15 Covid-19 : 241 cas actifs, 966 sortis d'isolement

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus