Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Perpétuité requise contre un père incestueux pour un double meurtre



Évreux, France | AFP | mardi 18/12/2018 - La réclusion criminelle à perpétuité a été requise mardi devant la cour d'assises de l'Eure contre Denis Mannechez, 56 ans, pour le meurtre en 2014 de sa fille et ex-compagne, et celui d'un garagiste qui hébergeait la jeune femme.

Les "menaces de mort" à l'encontre de sa fille qui l'avait quitté pour "accéder à une vie normale", "l'acharnement à la retrouver", "sa décision de prendre l'arme chargée dans sa main, tout cela caractérise la préméditation. Le meurtre de Virginie, c'est un assassinat", a estimé lors des ses réquisitions l'avocat général Étienne Laguarigue De Survilliers.
La cour rendra se décision mercredi après un peu plus de deux semaines de procès.
"M. Mannechez ne supporte pas que sa fille, son esclave, sa chose, ne soit plus sous sa coupe", a ajouté le magistrat.
L'homme va utiliser comme alibi de récupérer le fils qu'il a eu avec sa fille pour se rendre sur le lieu du crime, à Gisors (Eure). Le jeune homme, aujourd'hui âgé de 16 ans, est partie civile, de même que les deux frères et les deux sœurs de Virginie Mannechez.
"Aux racines du mal, il y a la maltraitance des enfants, les viols, les menaces, l'emprise qu'il exerçait sur eux", a aussi dénoncé M. Laguarigue De Survilliers.
Denis Mannechez est poursuivi pour "homicide volontaire avec préméditation" sur sa fille, Virginie, qui était âgée de 33 ans, et pour le meurtre de l'employeur de la jeune femme, le gérant d’un garage automobile de 31 ans.
Lundi l'accusé, qui a perdu l'usage de la parole à la suite d'une tentative de suicide le jour des faits, le 7 octobre 2014, a demandé, par la voix du président de la cour, pardon aux victimes. "Je vous présente mes excuses et mes profonds regrets", a-t-il fait dire.
Durant le procès il a répondu aux questions soit par un signe de la main soit avec une tablette tactile, les réponses s’affichant sur des écrans.
Denis Mannechez a déjà été condamné en appel en 2012 à cinq ans de prison, dont trois avec sursis, pour des viols commis sur deux de ses filles dont Virginie. Leur mère avait été condamnée pour complicité.
Après sa sortie de prison fin 2013, Denis Mannechez a vécu en couple avec sa fille Virginie et leur enfant jusqu'à ce que, quelques semaines avant les faits, la jeune femme quitte le domicile et coupe toute relation avec son père.

le Mardi 18 Décembre 2018 à 05:29 | Lu 367 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus