Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Pêche sous-marine – Tournoi d’Océanie 2019 : Belle deuxième place pour Tahiti


Tahiti a participé les 3 et 4 mai derniers au Tournoi d’Océanie de pêche sous-marine en Australie. Sept équipes étaient engagées, quatre chez les hommes et trois chez les femmes. Tahiti obtient finalement la deuxième place derrière l’Australie et devant la Nouvelle Calédonie et la Nouvelle Zélande. Il n’y avait pas d’équipe féminine représentant la Polynésie française.


Le team Tahiti en Australie
Le team Tahiti en Australie
Notre team Tahiti comptait reprendre le trophée aux Calédoniens dans les eaux froides d’Eden, au Sud de Sidney mais si elle a réussi à battre les tenants du titre, l’Australie est restée maître à domicile chez les hommes comme chez les femmes.  Néanmoins, notre sélection n’a pas démérité en présentant des pêches de qualité avec seulement une journée complète de repérages, recevant même les félicitations des Australiens, étonnés des prises ramenées par nos pêcheurs et étonnés par leur rapide adaptation au froid. Ce résultat reste le meilleur des Tahitiens sur le sol des « Aussies » depuis la création du tournoi.

Première journée de compétition :

Après une heure de bateau, les équipes sont lâchées et se répartissent sur la zone. Nos Tahitiens ont repéré une zone qui est la plus poissonneuse des quatre prévues. Le duo Dell Lamartinière/Rahiti Buchin est chargé de se rendre sur toutes les zones poissonneuses repérées au nord de la bouée. Michel Williams et Taumata Tixier doivent exploiter la zone opposée pour compléter les espèces. La moisson de la première heure est bonne car déjà notre équipe présente 16 prises valables. Dell et Rahiti pêchent près d’une équipe Australienne pendant pratiquement tout le reste de la compétition et complètent la pêche avec des « bream », des « salmon » et un gros « snapper ». Les deux ‘aito des Raromata’i font de même de leur côté avec des « Luderick » et autres espèces.

A la pesée, le résultat de la pêche des Australiens et des Néo-zélandais est sans appel. Plus de 50 prises contre 43 pour les Tahitiens et les Calédoniens. Les Australiens ont réussi à sortir des « sea sweep » et des « nannygai » mais doivent laisser la première place aux Néo-zélandais à 1% près.

Bilan positif pour le team Tahiti
Bilan positif pour le team Tahiti
Deuxième journée de compétition :

Les Tahitiens n’ont pas pu repérer convenablement cette zone en raison d’une météo capricieuse. Ils décident de suivre les équipes australiennes qui les guideront vers le poisson. Pendant plus de deux heures, nos Tahitiens restent à leurs côtés mais le nombre de prise stagne et leur capitaine, Teava Barrier, leur conseille de revenir en milieu de zone et d’exploiter les brisants à la recherche des « sea sweep ». Nos pêcheurs en sortent trois, complètent les espèces communes (‘ō’iri, trumpeter bastard, morwong, wrasse…) et dénichent un « nohu » ainsi qu’un « boardfish ».

A la pesée officielle, seule l’Australie présente plus de 40 prises et s’assure la première place au général. La Calédonie pose une réclamation car un des pêcheurs néo-zéandais s’est fait remplacer dans la dernière heure en raison d’une crampe. Le règlement du tournoi le permet à condition que le pêcheur soit victime d’une blessure ou soit malade. Après plusieurs discussions et revirements de situation, le comité organisateur a décidé de sanctionner de 50% les Néo-zélandais estimant, à juste titre, qu’à ce niveau une crampe ne pouvait être considérée comme une blessure. Tahiti avait également soutenu ce point de vue durant la réunion car toutes les équipes présentes sont issues de nombreuses journées de sélection et les pêcheurs doivent donc être prêts physiquement.

Un bilan positif :

Notre sélection était composée de trois nouveaux venus. Il s’agissait notamment de la première sélection et surtout d’une première en eau froide pour le capitaine Teavanui Barrier. On devrait pouvoir compter sur ce dernier pour les prochaines éditions. Dell Lamartinière aura sorti la plus grosse prise du tournoi avec un gros « snapper » de plus de trois kilos, sous les applaudissements des pêcheurs présents qui connaissent la difficulté d’obtenir ce type de prise. L’assistante de notre capitaine Tetuaura Tipaon, bien connue dans le monde de la pêche, aura fait le buzz en remplaçant le pilote australien pour conduire notre équipe sur les zones.

Les prochains Océania se tiendront à Bora bora l’année prochaine. Tahiti devrait présenter cette fois une équipe féminine qui aura fort à faire eu égard à l’excellent niveau des équipes féminines actuelles.

La fédération tahitienne de sports subaquatiques de compétition remercie chaleureusement Adrian Wayne, le président de la fédération Australienne, sa femme Jackie, ainsi que tout le staff pour l’accueil réservé à la team Tahiti. Un grand merci au Capitaine Ralph Lavender pour ses précieux conseils ainsi qu’à tous ceux qui ont fait parvenir des messages de soutien au team Tahiti via les réseaux sociaux. Un grand merci au gouvernement du Pays pour les aides octroyées ainsi qu’à tous les sponsors. Māuruuru maita’i ! Rahiti BUCHIN/FTSSC

Le plus gros "snapper"de la compétition pour Dell Lamartinière
Le plus gros "snapper"de la compétition pour Dell Lamartinière

Rédigé par Rahiti Buchin/FTSSC le Jeudi 9 Mai 2019 à 10:35 | Lu 913 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Septembre 2019 - 20:02 Timiona Asen vise le podium avec Manu Ura

Mardi 17 Septembre 2019 - 19:18 Vaitea Doom toujours plein gaz

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti