Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Papouasie: un demandeur d'asile risque d'être inculpé après avoir tenté de se suicider



Port Moresby, Papouasie-Nouvelle-Guinée | AFP | lundi 23/06/2019 - Un Indien qui avait tenté de se suicider en mettant le feu à sa chambre dans un camp papouasien où sont refoulés par l'Australie les demandeurs d'asile risque désormais des poursuites judiciaires pour incendie criminel, a affirmé la police locale à l'AFP.

Ravinder Singh, âgé d'une trentaine d'années, s'était enfermé dans un conteneur servant de dortoir sur un des camps de l'île de Manus vendredi. Il y avait mis le feu et l'incendie s'était propagé à deux autres dortoirs avant d'être maîtrisé.
Le commandant de la police provinciale de Manus, David Yapu, a déclaré dimanche soir que M. Singh, qui souffre de brûlures au visage et à la main droite, avait été interrogé et serait inculpé. Mais il a été auparavant évacué vers Port Moresby pour y être soigné.
"Nous attendrons son retour et lancerons les poursuites", a déclaré M. Yapu, en précisant que l'inculpation pourrait aussi être signifiée dans la capitale.
M. Singh fait partie du demi-millier de demandeurs d'asile coincés en Papouasie-Nouvelle-Guinée après avoir été refoulés par les autorités australiennes.
L'Australie mène depuis des années une politique très dure pour dissuader les clandestins d'atteindre ses rives, en refoulant systématiquement leurs bateaux, ou en les reléguant dans des camps offshore.
Ceux qui ont été envoyés en Papouasie sont depuis 2017 dans un vide juridique, depuis la fermeture du camp géré par l'Australie, jugé inconstitutionnel par la Cour suprême de Papouasie.
Canberra leur a proposé de s'installer définitivement en Papouasie, d'être transférés vers le centre de rétention du micro-Etat insulaire de Nauru, d'être relocalisés dans un pays tiers comme le Cambodge ou de rentrer dans leur pays. 
Ceux dont le statut de réfugié est reconnu peuvent en principe envisager d'être transférés aux Etats-Unis aux termes d'un accord de relocalisation qui avait été conclu entre Washington et Canberra sous la présidence de Barack Obama.
Mais cet accord a été violemment critiqué par son successeur Donald Trump. Le ministre australien de l'Intérieur Peter Dutton a déclaré récemment que plus de 300 personnes avaient vu leur demande rejetée.
A Manus, les autorités et des associations de défense ont fait état d'une hausse des tentatives de suicide après la victoire surprise de la coalition conservatrice en Australie aux élections du 18 mai.
Et on ne compte plus le nombre de témoignages sur le désespoir de demandeurs d'asile privés de perspectives.
"Il est abominable que les autorités, plutôt que d'aider un homme qui a clairement besoin de soutien psychologique, envisagent de l'inculper", a déclaré Graham Thom, d'Amnesty International Australia.

le Lundi 24 Juin 2019 à 05:26 | Lu 380 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019