Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Opération cartables revisitée pour 25 enfants de Arue



25 élèves de Arue ont reçu leur nouveau cartable ce mercredi.
25 élèves de Arue ont reçu leur nouveau cartable ce mercredi.
ARUE, le 09/08/2017 - Après 27 ans, la commune de Arue a décidé de remodeler son opération cartables en faveur de ses futurs élèves méritants entrant en classe de 6ème. Une nouvelle formule baptisée "projet ha'api'i" et qui a démarré durant les vacances scolaires au sein de leur futur établissement scolaire. Place ce mercredi à la deuxième étape, avec la remise des cartables, suivra ensuite, l'accompagnement jusqu'en décembre avec des personnes formées sur le plan pédagogique.

"Ça fait un certain temps que notre service social y a réfléchi", explique Philip Schyle, maire de Arue.

Le concept baptisé "projet ha'api'i" consiste à assurer la réussite scolaire de 25 élèves méritants, entrant en classe de 6ème au collège de Arue.

Une formule qui est répartie en trois étapes. La première consiste à la mise en situation de ces élèves dans leur futur établissement scolaire, durant deux semaines de vacances, au sein d'un Centre de loisirs sans hébergement (CLSH) animé par l'association des Centres d'entrainement aux méthodes d'éducation active (Cemea). "C'est une transition qui est assurée entre les vacances et la rentrée", indique le tāvana.

"La deuxième étape, c'est la distribution de cartables qui a été étoffée cette année notamment au travers des uniformes que le collège a donné à ces élèves, et à l'accompagnement de l'association des parents d'élèves pour tout ce qui est fournitures."

Cette année, ce sont donc 9 élèves de Erima, 8 de Ahutoru et 8 de Tamahana qui ont été sélectionnés pour leurs efforts fournis tout au long de l'année, malgré les difficultés scolaires.

Grâce au projet ha'api'i, ces 25 élèves bénéficieront d'un accompagnement jusqu'en décembre. Une initiative qui sera coachée par six membres du Cemea. "Nous allons leur donner des méthodes pour apprendre plus facilement en créant des outils", détaille Tehina Limousin, en charge du secteur écoles au Cemea. "Ils vont accompagner ces élèves durant les premiers mois de leur scolarité en 6ème dans tout ce qui est méthode. Comment apprendre une leçon ? Comment faire un devoir ?", décrit Philip Schyle.

"Ces périodes d'accompagnement seront réparties sur trois temps : le temps de méthodologie, le temps qui va être lié à des apprentissages de ce qu'ils auront vu en cours. Et un temps goûter que nous partagerons ensemble, et où on échangera sur leur vécu, leur ressenti, et ce que l'on pourra faire pour que ça aille mieux. C'est ce qui va nous permettre, lors de nos échanges avec le principal et les enseignants, de réorienter nos objectifs", rajoute Tehina Limousin.

Cet accompagnement se fera jusqu'en décembre, "tous les mardis soirs pendant 1 heure-1h15", précise Tehina Limousin.

Le projet ha'api'i a été financé à plus d'1,7 million de francs, par le contrat de ville et la commune de Arue.

Des enfants qui ont été sélectionnés pour leurs efforts fournis tout au long de l'année, malgré les difficultés scolaires.
Des enfants qui ont été sélectionnés pour leurs efforts fournis tout au long de l'année, malgré les difficultés scolaires.

Durant les deux semaines de vacances, les enfants ont préparé une danse pour l'opération cartables de ce mercredi.
Durant les deux semaines de vacances, les enfants ont préparé une danse pour l'opération cartables de ce mercredi.

Philip Schyle
Maire de Arue

"Je suis effaré par les fautes d'orthographe"


Dans son discours ce mercredi, le maire de Arue, Philip Schyle est notamment revenu sur les fautes d'orthographe que l'on voit sur les réseaux sociaux. Un constat alarmant pour cet ancien professeur d'Histoire-Géographie.

"Je suis abonné à Facebook, bon je ne suis pas un fan non plus. Mais j'ai dû m'y mettre à cause de mon fils, et j'ai vu que bon nombre de jeunes et d'adultes s'y sont mis également. Je suis effaré par les fautes d'orthographe qu'il y a, et en plus ces fautes sont répétées à l'infini par tous ceux qui sont connectés et qui échangent sur Facebook. Les fautes de conjugaison incroyables que je découvre. Sans compter, les abréviations que je ne connaissais même pas, parce que la traduction n'est pas forcément française. Parfois, c'est en anglais. J'en discutais avec le principal du collège de Arue, et lui-même reconnaissait que ça devient un problème. Mais après, comment y remédier ? Là, ce n'est pas évident."



Rédigé par Corinne Tehetia le Mercredi 9 Août 2017 à 14:01 | Lu 796 fois

Tags : ARUE, EDUCATION





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués