Tahiti Infos

On a testé pour vous : le passage à la fibre


Les techniciens de l'OPT en train de raccorder Tahiti Info à la fibre.
Les techniciens de l'OPT en train de raccorder Tahiti Info à la fibre.
PAPEETE, le 29 juillet 2015 - Depuis le 21 avril 2015, certaines entreprises du Fenua peuvent passer à une connexion internet par fibre optique. Tahiti Infos vient de le faire, ce qui ne fut pas sans difficulté. Récit d'une migration longue et délicate, qui valait la peine.

Lorsque la rédaction de Tahiti Infos a été connectée à la fibre optique le mardi 28 juillet à 15h55, ce fut l'effervescence. "Regarde cette vidéo en full HD ! Il n'y a aucun lag !", ou encore "regarde sur le testeur de vitesse, 41 mégas ! Regarde !" Puis assez rapidement "mes photos sont déjà montées sur le site, c'est dingue" ou encore "la maquette est arrivée sur Dropbox ? Ah oui, bien sûr."

FIBER IS COMING!

Pour une entreprise qui alimente en permanence un site internet et utilise des solutions en "cloud" pour travailler, la fibre est une vraie révolution. Finis les soirs où quelqu'un doit se dévouer pour apporter la maquette du journal à la rotative de Papara sur clé USB parce que la connexion ne marche plus. Terminées les crises de nerf contre Dropbox qui ne veut pas transférer nos textes et photos au montage. Plus de prise de tête pour télécharger ces rapports de 5 Mo envoyés "en toute confidence" par un contact. Désormais la rédaction est passée au 21ème siècle, et en une journée il était déjà devenu impensable de revenir en arrière.

Mais obtenir ce forfait fibre Vinibox Pro à 50 Mb n'aura pas été un parcours de santé. D'abord, il a fallu attendre le déménagement, en juin, de l'entreprise dans nos nouveaux locaux de Fare Ute, puisque la rue Charles Vienot en centre-ville n'était de toute façon pas éligible à cette technologie. Arrivé là, il a aussi fallu le temps de se rendre à l'évidence : avec l'arrivée des nouveaux journalistes, commerciaux, monteurs et administrateurs nécessaires au passage à 40 pages et au lancement de deux nouveaux magazines (que vous découvrirez bientôt), la connexion ADSL 8Mb ne tenait plus la route. Ensuite est venu le temps administratif : répondre à un vrai questionnaire de police, avec numéro TAHITI, PV d'assemblée générale, etc. "alors qu'ils ont déjà tout ça puisqu'on est clients chez eux pour l'ADSL" s'étonne notre directeur qui a du se replonger dans la paperasse.

Entre le premier courriel à l'opérateur et le moment où notre connexion a été mise sous stéroïde, il aura fallu trois semaines. Le délai annoncé par l'opérateur est de 15 jours. Ce qu'on ne nous avait pas dit, c'est qu'il faudrait passer un jour et demi sans Internet… "Ils auraient au moins pu nous proposer un boitier 4G en secours !" s'énervait notre rédac' chef pendant cette journée sans Web.

TROIS SEMAINES À ATTENDRE ET 28 HEURES SANS INTERNET

Une soudure de fibre optique
Une soudure de fibre optique
Plus d'une journée de coupure, qui relevait plutôt de l'imprévu technique. Ainsi, l'application des nouveaux paramètres à notre Manabox (rebaptisée Vinibox) qui devait se faire en quelques minutes aura nécessité toute une après-midi, durant laquelle l'appareil a bien sûr refusé de fonctionner. Et le lendemain, après que notre immeuble a été raccordé en trois heures au réseau fibre de l'OPT, il aura encore fallu attendre presque cinq heures pour que les paramétrages côté Mana nous permettent de nous connecter. Une journée entière à écrire un journal sans accès internet... Retour aux années 90.

Ce qui nous relie désormais au reste du monde est un simple fil en matière transparence, de l'épaisseur d'un cheveu. Un cheveu aux capacités néanmoins impressionnantes, puisque si le prix de notre abonnement a doublé, nos débits en téléchargement ont été multipliés par 8, et les débits montants sont passés de 0,4 Mb à… 20 Mb. Tout simplement 50 fois plus.

Chronologie d'une migration

Début juillet : vérification sur le site de Mana que nos locaux sont éligibles, étude des deux offres
8 juillet : prise de contact avec l'OPT, notre directeur leur demande d'envoyer un commercial présenter l'offre. A la place nous recevons un mail avec la liste des pièces à fournir
10 juillet : nous fournissons la liste, qui inclut : n°TAHITI, K-Bis de la société, extrait du PV d'assemblée générale nommant la gérante, pièce d'identité de la gérante, contrat EDT avec référence technique, facture OPT de la ligne ADSL actuelle, RIB de la société. "Tout cela sachant que nous sommes déjà clients…" La gérante doit également aller signer et tamponner un dossier à l'OPT quelques jours plus tard.
13 juillet : 1ère visite des équipes techniques de l'OPT pour étudier la faisabilité de notre migration
15 juillet : prise de contact avec le prestataire Dataphone qui vient le lendemain étudier comment tirer une fibre de notre baie informatique jusqu'au local technique de l'immeuble
21 juillet : Devis de Dataphone de 29 000 Fcfp. Le prestataire appelle l'OPT pour commander le câble de fibre optique (fourni gratuitement)
22 juillet : Dataphone nous relie au local technique de l'immeuble
27 juillet : Mise à jour de la Manabox avec les paramètres fibre (Internet ne fonctionne plus dès 14h et ne reviendra que le lendemain 16h)
28 juillet, 8h : 2ème visite de l'équipe technique de l'OPT pour nous raccorder au réseau fibre de l'OPT. Les techniciens partent à 11h.
28 juillet, 15h45 : Connexion établie avec l'OPT
28 juillet, 15h55 : Tahiti Infos est connecté à la fibre !

Entre 10 et 20 entreprises ont déjà migré

Depuis le lancement de l'offre le 21 avril, entre 10 et 20 entreprises polynésienne se sont raccordées à la fibre. Difficile d'avoir un chiffre précis, puisqu'il varie entre une "douzaine" selon une source interne, et "une quinzaine" selon la direction de Vini, qui précise que "plusieurs dizaines d'entreprises sont en instance de traitement car le bouche à oreille marche bien et nos clients actuels sont vraiment satisfaits du service et du confort de navigation."

L'objectif de l'OPT était de recruter 300 clients professionnels d'ici la fin de l'année.

Les prix

Deux offres commerciales ont été annoncées ce mardi, dédiées aux TPE et PME (il faudra être enregistré au registre du commerce pour en profiter). Les Manabox existantes seront compatibles avec les abonnements "fibre".

La Vinibox Pro 30 :
- 25 000 Fcfp HT
- Débits jusqu’à 30 Mb/s (et en upload 10 Mb/s)
- 2h d'appel à l'international et 4h d'appels vers les autres Manabox ou Vinibox

La Vinibox Pro 50 :
- 37 000 Fcfp HT
- Débits jusqu’à 50 Mb/s (et en upload 20 Mb/s)
- 3h d'appel à l'international et 6h d'appels vers les autres Manabox ou Vinibox

L'inscription

Pour s'inscrire, les entreprises devront opérer en trois étapes :

- Vérifier l'éligibilité de leur local, grâce au numéro EDT (sur le compteur électrique). Il se vérifie sur le site viniboxpro.vini.pf ; auprès d'un revendeur agréé (l'agence Pro de l'OPT et un Espace Pro ouvert dans la boutique Vini du Fare Tony ; par téléphone au 3950

- Convenir d'un rendez-vous avec un agent OPT qui viendra vérifier la possibilité technique de tirer une fibre jusqu'à votre local (il faut que l'immeuble dispose de gaines adéquates, si elles sont absentes ce sera au propriétaire de réaliser ces travaux)

- Réaliser les travaux d'installation.

Si tout se passe bien, l'opération prend 15 jours assure l'OPT. Ce doit être 15 jours ouvrés, puisque d'après notre expérience, il faut compter 3 semaines.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mercredi 29 Juillet 2015 à 16:55 | Lu 28718 fois