Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Nuna'a e hau : "C'est le tout début de quelque chose"



Les danseuses de Nuna'a e hau (crédit : Chicky Tahiti)
Les danseuses de Nuna'a e hau (crédit : Chicky Tahiti)
PAPEETE, le 20 juillet 2017 - 1er prix dans la catégorie Hura ava tau, le groupe Nuna'a e hau de Faa'a participait cette année au Heiva i Tahiti pour la première fois. Pour la troupe, cette récompense marque le début d'une nouvelle aventure.

L'euphorie retombe à peine qu'il faut déjà repartir en quête de végétaux. Plier, tresser, coudre. Les membres de la troupe de Nuna'a e hau sont à pied d'œuvre. Mercredi soir, place To'ata, ils ont vécu un moment magique. La formation était en lice pour la première fois au Heiva i Tahiti et elle a frappé très fort. Le jury lui a remis le 1er prix dans la catégorie Hura ava tau, le prix Gilles Hollande qui récompense la meilleure troupe "amateurs".

Près de 200 artistes ont été primés pour leur travail acharné, commencé en février dernier. "Cela n'a pas été facile tout le temps, reconnaît Maeva, 26 ans, danseuse de la troupe. Mais ça valait le coup. Je suis tellement contente d'avoir gagné. Nous étions nombreux, il y avait beaucoup de jeunes. Cela n'a pas été simple mais finalement, nous avons réussi à bien travailler et il y a une belle cohésion qui est née au sein de notre groupe."

De retour au travail, en ce jeudi matin, la jeune femme ne peut cacher son excitation. Ce soir, elle rejoindra les autres danseurs et danseuses, le chef de troupe et l'orchestre pour une ultime répétition. Ils seront à nouveau sur la scène de To'ata pour la soirée des lauréats qui aura lieu vendredi. "Nous allons répéter ce soir pour affiner quelques détails et puis, surtout, il y a les costumes à faire… Ce n'est pas fini, mais c'est super! ", lâche-t-elle.

RELEVER LE DÉFI

Les danseurse de Nuna'a e hau (crédit : mairie de Faa'a)
Les danseurse de Nuna'a e hau (crédit : mairie de Faa'a)
Au lendemain de l'annonce des résultats, Hirohiti Tematahotoa, le chef des danseurs, n'a pas encore pris le temps de savourer la victoire. Après de rapides photos et embrassades sur la scène de To'ata, le voilà repartit en quête de végétaux pour les costumes. "On se remet doucement de nos émotions. On atterrit un peu là ce matin…" , dit le quadragénaire dans un soupir.

Habitué des scènes de spectacle, le professionnel a cette année mené une troupe dans la catégorie amateur "pour le défi". "Je suis un enfant de Faa'a, ça me tenait à cœur de défendre les couleurs de la commune. Quand le maire est venu me proposer, j'ai accepté car j'aime bien travailler avec des amateurs. Ce n'est pas du tout la même chose qu'avec des gens qui ont déjà gagné le Heiva…"

Hiro avait fixé deux objectifs à ses danseurs : partager la culture et gagner. Opération réussie. "La plupart des danseurs sont des novices : ils sont jeunes et n'ont jamais fait le Heiva. C'était un très grand défi de monter sur scène, et nous l'avons relevé! "

"LA MAGIE A FAIT SON TRAVAIL"

(crédit : la maison de la culture)
(crédit : la maison de la culture)
Tout n'a pas été facile. Mais auteur, danseurs, chorégraphe et orchestre ont su s'entendre et trouver la bonne alchimie pour conquérir To'ata. "Cela n'a pas été évident au départ. Il fallait aller au-delà des images convenues. Petit à petit, la magie a fait son travail, confie John Mairai, auteur du thème. Nous pouvions le voir dans le regard des danseurs : ils avaient compris le thème et qu'ils étaient en train de vivre un moment très très fort. Ils ont interprété le texte avec une grande ferveur."

Reconnue par le jury pour sa prestation, la troupe Nuna'a e hau n'en restera pas là. Les premières lignes de son histoire s'écrivent tout juste. "Nous allons continuer l'aventure ensemble. L'année prochaine, nous changeons de catégorie et nous remonterons sur scène. C'est le tout début de quelque chose", affirme John Mairai. La caution donnée par le jury du Heiva n'a fait que renforcer la détermination de Hirohiti Tematahotoa. "Maintenant, on est sûr: on y retourne l'année prochaine!" L'aventure ne fait que commencer.

Parole à Tutea Mollon, directeur du développement éducatif, social et culturel à la mairie de Faa'a

"Redonner son importance à la culture polynésienne auprès de nos quartiers et de nos jeunes"

"La troupe Nuna'a e hau est née d'un projet communal. C'est un travail de groupe qui a été initié par r la commune. A travers cette initiative, ce que l'on souhaite, c'est redonner son importance à la culture polynésienne auprès de nos quartiers et de nos jeunes. Nous avons organisé plusieurs concours au cours desquels nos jeunes ont fait de très belles prestations.

C'est pour cette raison que dès 2014, nous avons décidé de présenter une troupe au Heiva. Depuis, la plupart de ces jeunes dansent chaque année dans ces troupes. Cette année, la troupe formée s'appelait Nuna'a e hau et c'est une grande satisfaction qu'elle ait reçu le premier prix. C'est une première. Un de nos objectifs, ici à la commune est donc atteint."


Rédigé par Amelie David le Jeudi 20 Juillet 2017 à 14:17 | Lu 2789 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués