Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Nouvelle-Calédonie: le gouvernement tentera d'élire un président jeudi



Nouméa, France | AFP | lundi 19/01/2015 - Vincent Bouvier, le haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, a convoqué les membres du gouvernement à une réunion jeudi pour tenter de sortir le Territoire de l'impasse politique dans lequel il se trouve et d'élire un président.

Cela fait maintenant 33 jours que le 14e gouvernement de Nouvelle-Calédonie est limité à l'expédition des "affaires courantes", faute de présidence.

Cette tentative du haut-commissariat marque la volonté de l’Etat de mettre la pression sur les élus calédoniens. Dans son communiqué, le haut-commissariat a fait référence à l’intervention de la ministre des Outre-mer à l’Assemblée nationale, le 14 janvier dernier, rappelant que "face aux défis institutionnels, économiques et sociaux que connaît la Nouvelle-Calédonie, nous ne pouvons pas nous satisfaire d’un gouvernement qui se limite à l’expédition des affaires courantes".

"La mise en place d’un gouvernement qui exerce la plénitude de ses attributions est une nécessité pour la Nouvelle-Calédonie. Elle est attendue par l’ensemble des Calédoniens", poursuit le haut-commissaire dans son communiqué.

Parallèlement à cette convocation, le Haut-commissaire mène une série d’entretiens avec les représentants des formations politiques afin de recueillir les positions des différents acteurs et de faciliter le dialogue. Mais selon un proche collaborateur de l'exécutif, contacté par l'AFP, la réunion est vouée à l'échec, eu égard aux positions des différentes formations politiques qui n'ont pas bougé d'un iota.

Le 31 décembre dernier, un nouveau gouvernement collégial a été élu à la proportionnelle par les 54 membres du Congrès de ce territoire, où un processus de décolonisation par étapes est en cours.

Tant en termes de composition que d'équilibre politique - six "ministres" de droite et cinq indépendantistes - la nouvelle équipe est strictement identique à la précédente.

Mais faute d'entente entre les formations non-indépendantistes, la désignation d'un président s'est avérée impossible, confinant l'exécutif à l'exécution des affaires courantes.

Cette tâche incombe à Cynthia Ligeard, du Front pour l'Unité (FPU, proche de l'UMP), qui est la présidente sortante mais dont le poste est aujourd'hui revendiqué par Calédonie Ensemble, principale formation loyaliste.

Le 16 décembre, les trois "ministres" de CE avaient démissionné en bloc et fait chuter le gouvernement, en rétorsion au refus du FPU de voter une série de nouveaux impôts destinés à renflouer les caisses de l'archipel.

Ce conflit a enterré le Contrat de gouvernance solidaire (CGS), signé dans la douleur entre les frères ennemis non-indépendantistes, au lendemain des élections provinciales de mai 2014, pour garantir la stabilité des institutions.

Rédigé par () le Lundi 19 Janvier 2015 à 06:17 | Lu 291 fois






1.Posté par emere cunning le 20/01/2015 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ben ça alors, pas UN SEUL commentaire !!!!!!!!!!!!!!!!
C’est la guéguerre des chefs dans les formations NON-INDEPENDANTISTES ! Et ça démissionne en faisant tomber le gouvernement, et ça veut tous être ministres : et moi, et moi, et moi. Et ça veut être président : encore moi, et moi, et moi… Résultat, un mois que la Calédonie n'a plus de gouvernement... et ô surprise, y'a plus quelqu’un pour critiquer, tous décidément muets quand il s'agit des leurs.
Ola du paquebot, un peu de courage, une petite pétition pour la stabilité en Calédonie.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus