Tahiti Infos

Nouvelle-Calédonie: la compagnie Aircalin réduit la voilure


Delphine MAYEUR / AFP
Delphine MAYEUR / AFP
Nouméa, France | AFP | mercredi 10/07/2024 - La compagnie aérienne Aircalin, qui opère notamment entre la Nouvelle-Calédonie et l'Asie-Pacifique, a annoncé mercredi la réduction de son programme de vols pour l'année 2024 afin d'assurer sa pérennité, alors que la sécurité n'est toujours pas assurée dans le territoire.

Le chiffre d'affaires mensuel du transporteur, qui est de l'ordre de 17 millions d'euros en temps normal, peine à atteindre les 7,5 millions d'euros actuellement, a indiqué son directeur général Georges Selefen lors d'une conférence de presse.

Les objectifs en nombre de passagers sont divisés par deux pour l'année 2024: la compagnie prévoit désormais d'en transporter 220.000 à 230.000, contre les 455.000 initialement prévus.

Aircalin a subi de plein fouet la fermeture aux vols commerciaux de l'aéroport international de La Tontouta, resté inaccessible par la route durant des semaines.

Des barrages avaient été érigés à partir de la mi-mai par des militants indépendantistes protestant contre une réforme électorale accusée de marginaliser la population autochtone kanak.

Dans le cadre de la révision à la baisse de son programme de vols, la compagnie a décidé de suspendre la liaison entre Nouméa et Tokyo à partir de septembre, et celle avec Melbourne avec effet immédiat.

Entre 35 à 40% des près de 500 salariés de la compagnie ont été placés en chômage partiel et tous les investissements ont été gelés.

Le remboursement des dettes, en particulier celui du prêt garanti par l'État (PGE), a été rééchelonné sur les années 2025 à 2028.

Pour retrouver de l'activité, Georges Selefen a annoncé que le projet de nouvelle ligne reliant Nouméa à Paris via Bangkok pourrait être accéléré et voir le jour d'ici décembre, en fonction des autorisations.

Le directeur général a également fait savoir que les actionnaires des trois compagnies du territoire (Aircalin, Air Calédonie et Air Loyauté) avaient engagé des discussions en vue d'une possible fusion pour rationaliser la desserte aérienne calédonienne.

La Nouvelle-Calédonie est toujours en proie aux troubles, près de deux mois après leur déclenchement.

Les autorités ont fait état mercredi d'un dixième mort depuis la mi-mai, un homme de 38 ans tué dans un échange de tirs avec les gendarmes dans le sud du territoire.

Aircalin a pour sa part été victime mardi soir d'une tentative d'intrusion dans une agence commerciale à Nouméa, au cours de laquelle "un individu a brisé la vitre" avant d'être "rapidement appréhendé par la police", selon un communiqué de la compagnie, qui a annoncé une plainte.

le Mercredi 10 Juillet 2024 à 07:03 | Lu 577 fois