Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Nouveau chef des forces françaises en Nouvelle-Calédonie



NOUMÉA, dimanche 9 août 2015 (Flash d’Océanie) – Les Forces Armées de Nouvelle-Calédonie (FANC), collectivité française du Pacifique, ont début août changé de commandant avec la prise de fonctions du Général de division Philippe Léonard.
Ce dernier, nommé en Conseil des ministres du gouvernement français du 8 juillet 2015, possède aussi le titre de commandant de la base de défense de la Nouvelle-Calédonie, à compter du 1er août 2015.
Il succède au Général de brigade Luc du Perron de Revel, qui a occupé ces fonctions au cours des deux dernières années.
Le Général Léonard avait récemment occupé (depuis août 2013) les fonctions d’officier général de zone de défense et de sécurité Sud et gouverneur militaire de Marseille.
Les Forces Armées de Nouvelle-Calédonie (FANC), ces quinze dernières années, ont accru leurs actions de coopérations régionale, notamment par le biais de participations à des manœuvres conjointes multinationales, dont l’exercice « Croix du Sud » qu’elles accueillent tous les deux ans, ou encore d’autres manœuvres terrestres, aérienne sou maritimes organisées par l’Australie ou la Nouvelle-Zélande.
Ces trois puissances riveraines (France, Australie, Nouvelle-Zélande) sont par ailleurs signataires depuis fin 1992 d’un pacte dit « FRANZ », dont la vocation est de mieux coordonner les actions humanitaires mobilisées par ces armées dans le cadre de l’aide à des populations des États insulaires d’Océanie frappées par des catastrophes naturelles (séismes, tsunamis, cyclones, glissements de terrain).
Ces dernières années, de manière croissante, les forces américaines (et en première ligne celles basées à Hawaii) participent de plus en plus à des actions de type FRANZ ou à des manœuvres régionales, y compris celles visant à lutter contre les actes de pêche illicite et non signalée dans ce grand océan.
Ce week-end, le Commandant en chef de la flotte américaine du Pacifique, l’Amiral Scott Swift, a entamé en Nouvelle-Zélande une visite remarquée en Océanie.
À Wellington, durant une visite annoncée pour durer trois jours, il doit s’entretenir avec ses homologues de la marine néo-zélandaise.
« Les États-Unis et la Nouvelle-Zélande font équipe dans de nombreux domaines, y compris l’aide humanitaire post-catastrophes naturelles ou encore la sécurité maritime dans le Pacifique. Pour la flotte du Pacifique, renforcer les liens et se préparer à des situations de crise sont des priorités. En partageant des idées et des expériences, lorsque nous participons ensemble à des missions et manœuvres multilatérales, nous nous en trouvons tous plus efficaces. Et cela nous prépare mieux à travailler ensemble pour aider nos voisins de la région lorsqu’ils ont besoin de nous », a notamment expliqué l’Amiral Swift.
Cette visite intervient quelques semaines seulement après celle, en Nouvelle-Zélande, du Commandant en Chef de toutes les forces armées américaines pour le Pacifique, l’Amiral Harry B Harris, qui a pris ses fonctions à ce poste (basé à Pearl Harbour, Hawaii) en mai 2015.
Au menu des discussions avec la marine néo-zélandaise : l’intensification des relations et du partage de renseignements, sur fond de vif réchauffement des relations américano-néo-zélandaise, après des années de froid dues au dossier du nucléaire.

pad

Rédigé par PAD le Lundi 10 Août 2015 à 06:24 | Lu 697 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus