Tahiti Infos

Nena retrouve la DSP pour sa fédération de boxe


Tahiti, le 2 juin 2024 - Le combat concernant les fédérations de boxe en Polynésie française comporte désormais plus de rounds devant les tribunaux que sur les rings.
 

 

Ce week-end, à la faveur d’un arrêté pris en conseil des ministres, la fédération de Tauhiti Nena, la Polynesian Boxing Association (PBA), a retrouvé son agrément au détriment de la Fédération de boxe de Polynésie française (FBPF).

 

L’arrêté pris, et signé de la main de la désormais ex-vice-présidente du Pays, Éliane Tevahitua, précise que “considérant  que  par  jugement    2300564  du 30 avril 2024, le tribunal administratif de Polynésie française a annulé larrêté n° 9294 MJP du 28 septembre 2023 au motif que  la  ministre  en  charge  des  sports  nest  pas  lautorité compétente  pour  octroyer  un  agrément  des  fédérations sportives  mais  le  président  de  la  Polynésie  française,  la Polynésie  française  a  pris  la  décision  de  prendre  un  acte idoine pour accorder un agrément à la fédération Polynesian Boxing Association Tahiti”.

 

En effet, fin avril, le tribunal administratif de Papeete avait donné gain de cause à la Fédération de boxe de Polynésie française d'Ismaël Tahiata ordonnant l'annulation de l'arrêté octroyant la délégation de service public à la Polynesian Boxing Association de Tauhiti Nena.

 

Le tribunal estimait alors que ce qui était reproché à la FBPF, comme l'absence de réponse à un courrier officiel, ne pouvait pas “légalement et en tout état de cause fonder” la décision de la ministre des Sports, Nahema Temarii, suivant ainsi les recommandations de la rapporteure publique lors de l'audience du 16 avril dernier.

 

Pour mémoire, la ministre avait décidé de retirer cette DSP et même l'agrément à la fédération d'Ismaël Tahiata, deux titres qui permettent d'accéder à des subventions publiques et de pouvoir représenter la Polynésie dans les compétitions internationales.

 

En février dernier, la ministre avait justifié ce choix dans nos colonnes, expliquant que des irrégularités comptables” plombaient le dossier de la FBPF.

 

De plus, la FBPF a contesté la création de la commission de boxe et l'agrément donné à la PBA. Là encore, le tribunal administratif était allé dans le sens des requêtes de l'organisation d'Ismaël Tahiata, en ordonnant l'annulation des arrêtés actant de ces décisions.


Rédigé par Bertrand PREVOST le Dimanche 2 Juin 2024 à 23:20 | Lu 1944 fois