Tahiti Infos

Mise en orbite d’un satellite Intelsat depuis le Pacifique


Mise en orbite d’un satellite Intelsat depuis le Pacifique
MOSCOU, mercredi 22 août 2012 (Flash d’Océanie) – Le consortium russe Energia a annoncé ce week-end avoir lancé, puis en orbite avec succès un satellite de télécommunications Intelsat 21 à partir d’une rampe de lancement flottante située dans l’Océan Pacifique.
Selon cette société,
http://www.energia.ru/en/news/news-2012/news_08-19.html
le lancement a eu lieu dimanche à 6h55 GMT à partir de ce système flottant baptisé « Sea Launch » (lancement marin) et de sa plateforme « Odyssey ».
L’emplacement de cette plateforme n’a pas été précisément identifiée, les promoteurs se bornant à évoquer « la zone équatoriale de l’Océan Pacifique ».
Intelsat 21 est destiné à couvrir des réseaux de télévision dans la zone Amérique du Nord et Latine, ainsi que l’Europe, pour une durée de vie prévue de dix huit ans.
Le véhicule ayant servi à la mise en orbite du satellite est une fusée russo-ukrainienne Zenit-3SL.
Il s’agit du troisième lancement réalisé à l’aide de cette technologie Sea Launch, depuis ce qui est décrit comme une « réorganisation » de la société.
Depuis sa création, trente-trois lancements ont eu lieu depuis la plateforme Odyssey.
Intelsat 18, lancé en octobre 2011 par une fusée Zenit-3SLB, concernait directement la couverture en télévision du Pacifique Sud, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et de l’Asie du Sud-est.


Les avatars de Sea Launch

Mise en orbite d’un satellite Intelsat depuis le Pacifique
À l’origine américaine, la société Sea Launch, réussissait dès octobre 2003 à placer sur orbite géostationnaire un satellite américano-japonais de télécommunication et de télévision, Galaxy 13-Horizons One, à partir d’une plate-forme “Odyssey” située près de l’équateur, au Sud des Kiribati, près de l’île Christmas (Kiritimati).
Le satellite de quatre tonnes, qui était propulsé par une fusée de type Zenit, a commencé à émettre et fonctionner normalement une heure après le lancement.
Il est censé relayer des signaux de télévision, sur les bandes KU et C, principalement pour des réseaux situés en Amérique du Nord, en Amérique centrale, en Alaska et à Hawaii, précisait à l’époque la société, dont l’actionnaire principal était alors la société Boeing.
Cette technologie de lancement à partir d’une plate-forme flottante, construite sur le modèle des plates-formes de forage pétrolier off-shore, a été mise au point par la société californienne Sea Launch (créée en avril 1995) à la fin des années 1990.
Le premier lancement commercial remonte à octobre 1999.
Sur la trentaine d'atolls que comporte Kiribati, dont les eaux territoriales couvrent une superficie de quelque 3,5 millions de kilomètres carrés, seuls quelques-uns sont habités pour une surface émergée totale estimée à un peu plus de 800 kilomètres carrés.

Rédigé par PAD le Mardi 21 Août 2012 à 22:36 | Lu 776 fois