Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Meurtre d'une adolescente philippine: un touriste australien arrêté



Manille, Philippines | AFP | mercredi 04/02/2015 - Un touriste australien de 42 ans soupçonné du meurtre sordide d'une adolescente philippine rencontrée sur internet a été arrêté par la police, ont annoncé les autorités philippines mercredi.

Le corps meurtri d'Alona Alvarez, 17 ans, avait été retrouvé le 30 janvier dans la chambre d'un motel à Dipolog, dans le sud des Philippines.

Le meurtrier présumé, identifié comme étant Ali Ali, a avoué le meurtre mais assuré avoir agi pour "se défendre", déclarant avoir vécu un "trou noir".

Le couple s'était rencontré après avoir échangé sur internet. La police a dit que l'auteur présumé s'était rendu aux Philippines spécialement pour rencontrer l'adolescente.

Celle-ci a été retrouvée défigurée. Elle avait perdu la plupart de ses dents et présentait des plaies profondes à la tête, a déclaré à l'AFP Ronald Dingas, un des enquêteurs. Elle était nue et la police a retrouvé des sex toys et de la marijuana dans la pièce.

Le suspect, arrêté à Dumaguete, localité située à 75 km de là, a raconté avoir agressé la victime parce que celle-ci lui avait mordu le pénis alors qu'il lui avait réclamé une fellation.

"Il a déclaré qu'il avait agi pour se défendre, qu'il avait vécu un trou noir et qu'il voulait fuir à Manille", a expliqué James Gofoth, chef de la police de Dumaguete.

Le suspect encourt jusqu'à 40 ans d'emprisonnement.

jfg/cgm/ev/ia

Rédigé par () le Mercredi 4 Février 2015 à 05:43 | Lu 617 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus