Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Ligue 1 : Place au jeu



L'AS Pirae, sacré champion sur tapis vert la saison dernière, tentera de mettre tout le monde d'accord cette année. (photo : FTF)
L'AS Pirae, sacré champion sur tapis vert la saison dernière, tentera de mettre tout le monde d'accord cette année. (photo : FTF)
Tahiti, le 8 octobre 2020 - La première journée du championnat de Ligue 1 débute ce jeudi au stade Pater, à huis clos, avec la rencontre opposant l'AS Central à l'AS Tefana. Vendredi ce sera au tour de l'AS Pirae, champion en titre, et de l'AS Vénus de faire leur entrée en lice respectivement face à l'AS Mataiea et à l'AS Arue. L'AS Tiare Tahiti, deuxième du dernier exercice, jouera de son côté son premier match de la saison samedi contre l'AS Excelsior. 

Entre la fin prématurée du dernier exercice due à la pandémie de Covid-19, et la bataille judiciaire qui oppose depuis juillet l'AS Vénus à la FTF, le football s'était aventuré très loin des terrains au cours des derniers mois. Mais le jeu va enfin reprendre ses droits jeudi pour le lancement de la première journée du championnat de Ligue 1, version 2020/2021 qui débutera à huis clos et avec 13 équipes. 

L'AS Central Sport et l'AS Tefana ouvriront les débats jeudi soir à Pater. Deux clubs qui tenteront cette année de renouer avec leur lustre d'antan, après un exercice 2019/2020 terminé à l'avant-dernière place pour le club de Tipaerui, et à la cinquième place pour la formation de Faa'a. Il faudra ensuite attendre vendredi et samedi pour voir en action les cadors que sont l'AS Pirae, champion en titre, son dauphin l'AS Tiare Tahiti et l'AS Vénus, troisième du dernier exercice. 

Pirae pour confirmer

Les Orange de Naea Bennett, sacrés champions sur tapis vert la saison dernière, auront évidemment à cœur de prouver qu'ils n'avaient pas complètement volé ce titre. "Les gens ont parlé de champion 'Covid'. Aujourd'hui c'est à nous de confirmer. Avec le groupe que l'on a, l'objectif c'est clairement de garder ce titre", insiste le coach de Pirae. Un effectif pléthorique en effet, composé de joueurs d'expérience comme Raimana Li Fung Kuee, Sylvain Graglia, Tearii Labaste ou encore Alvin Tehau.  

Un groupe qui s'est encore étoffé lors de l'intersaison avec les arrivées de Jonathan Torohia ancien de Manu Ura, d'Hennel Tehaamoana ancien défenseur de l'AS Dragon, et de Benoit Mathon, ancien artilleur de l'AS Tefana. "On a un jeu tiré vers l'offensif, et avoir un attaquant de son calibre c'est très intéressant pour nous. Hennel Tehaamoana sera aussi un renfort précieux pour nous sur la ligne défensive. Et avec Jonathan Torohia on a désormais trois gardiens (en plus de Franck Revel et de Quentin Baulier) d'un très bon niveau. Cette saison s'annonce très longue et bien remplie pour nous avec la Champions League de l'OFC. Et avoir trois gardiens c'est un minimum je crois pour pouvoir jouer sur tous les tableaux", affirme Naea Bennett. 

En entrée vendredi soir à Pater, Pirae aura droit à l'AS Mataiea, promue cette année en Ligue 1. L'occasion de revoir l'armada orange en action. 

Tiare Tahiti et Vénus diminués

L'AS Tiare Tahiti et l'AS Vénus, qui seront privés de certaines de leurs cadres cette saison, tenteront une nouvelle fois de se mêler à la lutte pour le titre. (photo : FTF)
L'AS Tiare Tahiti et l'AS Vénus, qui seront privés de certaines de leurs cadres cette saison, tenteront une nouvelle fois de se mêler à la lutte pour le titre. (photo : FTF)
Qui pour contester le titre à Pirae cette saison ? L'AS Tiare Tahiti, dauphin des Orange, et l'AS Vénus, troisième du dernier championnat, seront évidemment des formations à surveiller de près. Si leurs effectifs respectifs n'ont également pas trop été chamboulés, l'équipe de Moorea et celle de Mahina ont enregistré le départ de joueurs cadres à l'intersaison. 

Du côté de Vatea Terai et de Tiare Tahiti qui sera opposé samedi à l'AS Excelsior, champion de Ligue 2, on devra notamment se passer des services du "chef d'orchestre" Heiarii Maperi, resté en Nouvelle-Calédonie. Bio Odo Chabi et Harold Avodagbe, les deux joueurs béninois sont eux repartis au pays, et d'autres joueurs cadres comme Hiria Guilloux n'ont pas pu reprendre le chemin de l'entraînement. "Mais l’ossature est là et nous pouvons compter sur certains jeunes pour renforcer le groupe cette saison", assure Vatea Terai. Ce dernier comptera sur des valeurs sûres du club comme les frères Tehuritaua (Tevaihau et Tevairoa), Junior Tiaoao ou encore son buteur Manarii Porlier pour hisser une nouvelle fois les Vert de l'île sœur sur le podium. "Terminer sur le podium une troisième année consécutive serait formidable mais la tâche sera très dure", avoue Terai. Mais contrairement aux deux dernières saisons, Tiare Tahiti aura l'avantage de pouvoir jouer des matchs à Moorea, sur le terrain de Afareaitu. Une fois le huis clos levé sur les matchs, les supporters verts, qui se déplacent toujours en nombre pour soutenir leur équipe, devraient constituer un atout non négligeable. "Ce sera surtout un beau cadeau pour nos nombreux supporters de recevoir sur Moorea. À nous de leur offrir des victoires lors de ces rencontres à domicile". 

Du côté maintenant de Samuel Garcia et de l'AS Vénus, sacré en 2019 et qui était encore présent sur tous les tableaux la dernière saison avant l'arrêt, l'objectif est "de faire aussi bien, voire mieux". Si le génial Teoanui Tehau est toujours là,  il faudra désormais composer sans Tefai Faaehau et Tamatoa Tetauira, partis pour la métropole. "Ça fait effectivement deux joueurs importants dans notre groupe. On  a un effectif qui n'est pas si étoffé que ça mais on ne se plaint pas", indique le coach de Mahina. "On va donner la chance aux jeunes. On aimerait en faire éclore certains cette saison. Après avec les jeunes on sait que c'est toujours à double-tranchant. On ne sait pas de quoi sera faite la prochaine saison, mais les garçons ont un bon état d'esprit. On va prendre les matchs les uns après les autres, et voir où l'on se placera à la trêve."

En attendant Samuel Garcia et ses hommes entreront dans le vif du sujet vendredi à Mahina face à l'AS Arue.

Tefana et Dragon en trouble-fête

Derrière le trio de tête Pirae-Tiare Tahiti-Vénus, des équipes comme Dragon et Tefana pourraient jouer les trouble-fête. La première a notamment accueilli au cours de l'intersaison des joueurs comme François Mu ou encore Roo Rooari, anciens cadres de l'AS Manu Ura. Naea Bennett et Samuel Garcia ont d'ailleurs tous les deux été séduits par les formations de Titioro et de Faa'a. "Tefana est pas mal aussi, et Dragon a également une belle équipe", affirme le coach de Pirae. "Dragon m'a bien plu. Athlétiquement c'est très intéressant et ils ont un coach de qualité (Efrain Araneda). Et Tefana est en pleine reconstruction, mais ils devraient inquiéter quelques équipes de tête cette saison", ajoute pour sa part Samuel Garcia. 

Le décor est planté place au jeu désormais. 
 

 


Rédigé par Désiré Teivao le Jeudi 8 Octobre 2020 à 07:29 | Lu 626 fois

Tags : FOOTBALL





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Novembre 2020 - 07:44 Allgower Maruae et son rêve paralympique

Mercredi 25 Novembre 2020 - 11:23 La 7ème édition du Paddle Festival reportée à 2021

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video du moment | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives Tahiti Infos | Archives Les Nouvelles | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti