Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Les saisies de méthamphétamines multipliées par 4 en Asie-Pacifique



Bangkok, Thaïlande | AFP | mardi 26/05/2015 - Les saisies de méthamphétamines en Asie-Pacifique ont quadruplé en cinq ans, s'inscrivant dans une explosion plus large de la production et de la consommation des drogues de synthèse dans la région, a mis en garde l'ONU mardi.

La hausse du niveau de vie des habitants et une meilleure intégration économique régionale a permis aux réseaux criminels de développer leurs réseaux transfrontaliers, selon un rapport du Bureau des Nations unies chargé de la drogue et de la criminalité (Unodc) publié mardi à Bangkok.

L'étude, portant sur la période 2008-2013, va de l'Asie du Sud-Est à l'Océanie.

Entre 2008 et 2013, les saisies de méthamphétamine sont passées de 11 à 42 tonnes. Une grande partie de cette augmentation est due à l'explosion des tablettes de "meth" (méthamphétamines), appelé "yaba" ("la drogue qui rend fou") en Thaïlande.

Cette puissante drogue de synthèse est en principe consommée sous deux formes: soit en cristaux, communément appelée "ice", soit via des comprimés généralement moins purs.

En cinq ans, les saisies de méthamphétamines en cristaux ont doublé, passant de 7 tonnes à près de 14 tonnes. Celles des comprimés ont été multipliées par huit, passant de 30 millions de comprimés en 2008 à plus de 250 millions en 2013.

Populaire dans la région la plus pauvre du Mékong, souvent pour les personnes travaillant de longues heures comme les chauffeurs de taxi, le yaba semble avoir trouvé de nouveaux utilisateurs dans des pays plus riches comme la Corée du Sud, Singapour mais aussi la Malaisie.

L'étude signale également une augmentation significative de la production et de la consommation de nouvelles substances psychoactives (NPS) - souvent désignées comme "euphorisants légaux", disponibles notamment sur l'internet. Elaborées à grande vitesse dans des laboratoires, ces nouvelles substances, parviennent jusqu'ici à contourner les législations des différents pays.

En 2014, un total de 137 de ces nouvelles sustances étaient disponibles dans la région. Les pays les plus touchés par ces NPS sont l'Australie, la Nouvelle-Zélande, Singapour et le Japon.

jta-tib/dth/jh

Rédigé par () le Mercredi 27 Mai 2015 à 15:31 | Lu 330 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus