Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les publicités ciblées de Google violent la vie privée, selon la justice russe



Moscou, Russie | AFP | mercredi 16/09/2015 -Le géant américain de l'internet Google, deux jours après avoir été reconnu coupable d'abus de position dominante en Russie, a été condamné mercredi par la justice russe pour son système de publicités ciblées utilisant le contenu de courriers électroniques privés.

La représentation du groupe californien devra payer des dommages s'élevant à 50.000 roubles (677 euros) à un Russe qui avait saisi la justice pour atteinte à la vie privée, a indiqué à l'AFP un porte-parole du tribunal moscovite qui a prononcé cette décision en appel.

Ce montant reste très symbolique mais il pourrait ouvrir la voie à un grand nombre de poursuites similaires. La justice avait en effet été saisie, selon les agences russes, par un habitant de Ekaterinbourg, dans l'Oural, qui estimait que Google lisait ses courriers électroniques pour son système de publicités ciblées placées sur les pages de son service de messagerie.

Ces publicités très répandues s'adaptent aux intérêts des internautes en s'appuyant sur les pages visitées, les recherches sur internet, la localisation...

"Aucun être humain ne lit vos courriers électroniques", a réagi un porte-parole du groupe américain dans un courrier à l'AFP. "Nos systèmes automatisés scannent vos courriers électroniques pour éviter que des courriers indésirables n'atteignent votre boîte de réception et pour détecter (...) des virus. Nous utilisons les mêmes systèmes pour nous assurer que vous voyez de la publicité pertinente".

Lundi, le groupe avait été reconnu coupable d'abus de position dominante par les services russes de la concurrence, qui lui reprochent d'imposer aux constructeurs de téléphones fonctionnant sous Android l'installation de toute une série de ses services ainsi que de faire de Google le moteur de recherche par défaut.

Cette procédure, initiée par son rival local Yandex en perte de vitesse sur le mobile, devrait aboutir à une amende encore non déterminée représentant jusqu'à 15% du chiffre d'affaires réalisé par l'entreprise dans le secteur concerné, c'est-à-dire celui des applications mobiles.

Rédigé par () le Mercredi 16 Septembre 2015 à 06:19 | Lu 187 fois





Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies