Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


"Les oracles sont des messages pour vous guider"



Tous les ans, le public peut consulter les oracles au temple Kanti à Mama'o.
Tous les ans, le public peut consulter les oracles au temple Kanti à Mama'o.
PAPEETE, le 16 février 2018 - Durant les festivités du nouvel an chinois, l'une des pratiques qui attire du monde reste la consultation des oracles, au temple Kanti. Depuis plusieurs années, cette mission est entre les mains du gardien du temple, Richard Chenoux. Prédictions annuelles ou périodiques, Richard assure que les oracles sont avant tout des messages pour vous guider.

Tous les ans, le public peut consulter les oracles au temple Kanti à Mama'o. Une consultation périodique qui se fait entre le mois d'avril et le mois de janvier. Pour cette consultation, le gardien du temple assure que les oracles vous donnent des messages pour une durée de trois mois. En revanche, durant les festivités du jour de l'an, ce sont les oracles annuels qui sont consultés.

"Les oracles consistent à demander, à voir les grandes lignées de cette année pour chacun. Alors que l'horoscope est beaucoup plus général. Et en fonction de ces oracles, si c'est bien, il faut profiter de ces bonnes ondes et les partager, et ne pas se reposer sur ses acquis. Par contre, quand on a un mauvais oracle, ça nous poussera à rester vigilant et à faire davantage d'efforts. Beaucoup de personnes, après avoir eu un oracle mauvais, demandent à Kanti, sa protection, durant toute l'année, et en fin d'année, on n'oublie pas de le remercier", explique Richard Chenoux, gardien du temple Kanti.

Mais attention, "ça n'a rien à voir avec ce que fait un voyant. Les oracles, c'est juste un message qui va vous guider, positif ou pas. Il ne faut pas le prendre au 1er degré, mais il faut toujours trouver une solution", poursuit Richard Chenoux.

"L'humain n'est jamais vraiment sûr et confiant. On a toujours besoin de l'aide du ciel. Les chinois appellent les esprits du ciel. Nous sommes polythéistes, on a plusieurs Dieux, des immortels, des Saints et on met tout ça dans une espèce de sac et on dit que c'est le ciel. Donc, on se connecte au ciel et grâce à sa compassion, son écoute, l'humain peut vivre mieux."

UN RITUEL BIEN DÉFINI

"Les oracles, c'est une boite en bambou qui est composée de 100 bâtonnets, numérotés de 1 à 100. On secoue cette boite et un numéro va sortir. Ce numéro est lié à une légende ou à une poésie qui va nous guider cette année".

Et pour les consulter, il y a tout un processus à mettre en place. De l'encens et des bougies sont brûlés, avant les offrandes. "En général, pour consulter les oracles, on envoie cinq fruits, un paquet de bonbons et un paquet de biscuit. Ce sont des offrandes qui vont adoucir les Dieux, et vu que ce sont des choses sucrées, eh bien, ils sont contents et on espère qu'on aura un bon message."

Une fois que le processus est terminé, "une enveloppe rouge est remise à celui qui interprète vos oracles, pour son service".

"Les offrandes, après le rite, vous les ramenez chez vous ou si, on les laisse ici (au temple NDLR), on les donne à des associations qui en ont besoin, comme Rima Here ou bien, chez les sœurs à la Mission… Ces offrandes ne sont pas laissées au temple et ne sont pas mangées par le gardien du temple", prévient Richard Chenoux.

Cette procédure a été instaurée dans un seul et unique but, celui de marquer le respect. "Quand on va chez quelqu'un, on ne va jamais les mains vides, c'est une forme de respect. Quand on va supplier quelque chose chez quelqu'un, il vaut mieux avoir quelque chose à la main, être plus humble et non se dire qu'avec un coup de doigt, tu dois être là et me protéger."

Et le gardien du temple de rajouter : "Un proverbe chinois dit, que si ce n'est pas arrivé, ce n'était pas encore le moment. Il peut y avoir un retard. Mais en général, ça se passe comme les oracles ont prédit."

Pour celles et ceux qui souhaiteraient consulter les oracles pour cette année du chien de terre, rendez-vous au temple Kanti, à Mama'o. Selon les astres, quatre signes devront être plus vigilants que d'autres en 2018 : le chien, le dragon, le buffle et la chèvre.


Pour consulter vos oracles, vous devrez faire des offrandes, en apportant "cinq fruits, un paquet de bonbons et un paquet de biscuit."
Pour consulter vos oracles, vous devrez faire des offrandes, en apportant "cinq fruits, un paquet de bonbons et un paquet de biscuit."

Richard Chenoux
Gardien du temple chinois

"Pour comprendre aujourd'hui, il faut connaitre hier"


"Ma culture, mon identité, j'ai toujours voulu travailler pour ça. Je suis vraiment bien imprégné de cette identité. J'ai toujours été très admiratif de cette culture, d'ailleurs je pense que tout le monde devrait être fier de sa culture. J'ai beaucoup aimé connaitre l'histoire de chaque ethnie, que ce soit en Grèce, en Égypte… Ça a toujours été des histoires riches. J'aime beaucoup la Chine qui a une histoire de plus de 5000 ans. Beaucoup grandissent avec les personnes âgées qui racontaient leurs histoires, et j'aime bien écouter ces histoires un peu mystiques ou fabuleuses, pour essayer de comprendre. Il y a un proverbe chinois qui dit : pour comprendre aujourd'hui, il faut connaitre hier. En gros, pour avoir un meilleur futur, il faut le préparer dès aujourd'hui. Cette philosophie chinoise qui nous vient de Confucius ou du bouddhisme est un conseil, et les chinois l'ont en eux."



Rédigé par Corinne Tehetia le Vendredi 16 Février 2018 à 10:44 | Lu 2481 fois





Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués