Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Législatives : le Tapura se donne un mois et demi pour désigner ses candidats



Edouard Fritch, samedi lors de l'inauguration de la permanence du Tapura Huiraatira, rue Colette à Papeete.
Edouard Fritch, samedi lors de l'inauguration de la permanence du Tapura Huiraatira, rue Colette à Papeete.
PAPEETE, 26 juin 2016 - Le Tapura Huiraatira a officiellement ouvert l'appel à candidature au sein de ses membres pour les législatives de juin 2017. Les trois candidats du parti d'Edouard Fritch seront désignés mi-août.

Le Tapura Huiraatira a tenu samedi son premier séminaire de travail après sa création, le 20 février dernier. Dans la soirée, le parti pro-Fritch a inauguré sa permanence, 41 rue Colette, face à la mairie de Papeete.

L'enjeu du séminaire, organisé à la mairie de Pirae de 9 heures à 16 heures, était de finaliser le mode de désignation pour les élections législatives des 11 et 18 juin 2017. Et aussi accessoirement de fixer les bases de l'organisation pour les Territoriales de 2018. Pour le rendez-vous électoral de l'année prochaine, reste maintenant à désigner les candidats. Le processus sera achevé mi-août prochain ; mais beaucoup d'incertitudes demeurent.

Le mode de sélection des futurs candidats a été arrêté samedi, avec la constitution de trois commissions de circonscription à l'échelle de la collectivité, et l'organisation des relations entre le terrain, à l'échelon communal, au niveau des comités de soutien, des fédérations, et le comité directeur du parti à Papeete.

"Nous avons aujourd'hui tous les outils y compris les locaux pour travailler au niveau du parti", s'est félicité Edouard Fritch en marge de l'inauguration de la permanence Tapura, samedi.

Le parti venait dans l'après-midi d'ouvrir officiellement l'enregistrement des candidats pour les élections législative de 2017. L'appel à candidature sera clos le 25 juillet. "Ensuite nous réunirons la commission d'investiture, avant la mi-août, le mardi 9, pour examiner, puis soumettre au conseil politique qui suivra, les candidats aux élections législatives. Aucun candidat ne s'est pour l'instant manifesté. Maina Sage a demandé un temps de réflexion", précise aussi le président des "rouge et blanc".

La sélection ne sera pas aisée, mais les ambitions sont là : "Nous privilégierons l'équipe qui va y aller", assure Edouard Fritch. "Dans un premier temps Maina, puis d'autres ont mesuré le travail fait depuis 2012 par les parlementaires. Effectivement, il sera important que les trois candidats à Paris s'entendent bien, parlent d'une même voix, rament dans le même sens, avec naturellement nos sénateurs. Donc une analyse sera faite des candidatures. Nous privilégierons les conditions d'une bonne cohésion de notre équipe".

L'identité des trois candidats Tapura pour les législatives de juin 2017 sera connue "dans la semaine qui suit le 9 août", a aussi assuré Edouard Fritch, samedi.

Pour l'heure, interrogé samedi, Teva Rohfritsch n'a pas exclu de présenter sa candidature sous l'égide du parti des pro-Fritch. Dans cette hypothèse, il se retrouverait notamment en campagne face au Tahoera'a Vincent Dubois. Et en cas de succès devrait abandonner sa fonction dans l'exécutif local. Mais il pourrait toujours concourir pour un siège de représentant, lors des Territoriales 2018. Maina Sage, députée sortante, se dit "en réflexion" et pourrait renoncer à un nouveau mandat parlementaire, sur la première circonscription polynésienne. Tearii Alpha, actuellement maire de Teva i Uta, a exclu catégoriquement de se présenter à une élection qui l'obligerait à quitter son mandat local, en cas de succès sur la deuxième circonscription. Nicole Bouteau est toujours indécise, sur la première.

Au Tapura, le trio qui se présentera devant le suffrage populaire aux prochaines législatives est loin d'être constitué pour l'heure. Le jeune parti autonomiste peut éprouver le besoin d'aligner ses figures politiques, pour se donner de réelles chances de succès en 2017. L'appel est lancé. On en saura plus à l'issue de la première quinzaine d'août prochain.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Dimanche 26 Juin 2016 à 11:25 | Lu 2395 fois






1.Posté par Mathius le 26/06/2016 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi il va y avoir des surprises?

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués