Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le cyclone PAM désormais classé en catégorie 4 sur une échelle de 5



SUVA, mercredi 11 mars 2015 (Flash d’Océanie) – Les autorités régionales ont, dans la nuit de mercredi à jeudi, rehaussé la catégorie du cyclone tropical Pam, le plaçant désormais en classe 4 sur l’échelle de Saffir-Simpson (qui comporte cinq gradations).

Un jour auparavant, il était placé en catégorie 2.
Ce phénomène, qui est né au-dessus des îles Salomon le week-end dernier, se déplace depuis à une vitesse d’une dizaine de kilomètres heure en empruntant une trajectoire Sud-est, dans un couloir délimité à l’Est par Fidji et à l’Ouest par l’archipel voisin de Vanuatu.
Selon les prévisions de trajectoire, ce sont les îles de Vanuatu, à commencer par celles du Nord de l’archipel (Banks et Torrès), qui devraient se trouver dans la trajectoire de Pam d’ici à la fin de la semaine.

Les vents moyens en son centre, mercredi, étaient estimés à 160 kilomètres heure, avec des rafales à 220 kilomètres heure, selon les estimations de l’antenne Météo-France en Nouvelle-Calédonie.
Mais les prévisions régionales, en particulier celles du centre régionale d’alerte aux cyclones de la marine américaine, basé à Pearl Harbour (Hawaii), estimaient dès le début de la semaine que Pam pourrait encore gagner en puissance, pour atteindre en fin de semaine une catégorie maximale 5 sur l’échelle de Saffir-Simpson.

Les vents atteindraient alors, vendredi, une vitesse au centre dépassant largement les 250 kilomètres heure, selon les mêmes sources.
Le dernier cyclone à avoir frappé avec une puissance similaire est Uma qui, le 6 février 1987, a ravagé la capitale Port-Vila et ses environs.
Les services locaux ont d’ores et déjà lancé un appel à la vigilance est demandé à tous les bateaux et embarcations den ne pas prendre la mer.
D’une manière générale, la population est appelée à effectuer les préparatifs de rigueur, en stockant des vivres et en renforçant les fenêtres.
Les préparatifs se poursuivaient mercredi, côté gouvernemental, pour pré-identifier et mettre à la disposition de la population des centre d’hébergement d’urgence pour les personnes qui pourraient se retrouver sans abri.

Selon le centre régional compétent pour la zone, celui de Nadi, Pam ne pose pas pour l’heure de menace directe pour Fidji, mais un avis de fortes pluies a été lancé à l’attention des populations, en particulier dans les zones les moins surélevées, prônes aux inondations.

Entre-temps, un peu plus à l’Ouest dans la Mer de Corail, près des côtes australiennes, c’est un autre cyclone, baptisé Nathan, qui s’est formé mardi au large de l’État du Queensland, avec le potentiel d’atteindre une puissance qui le placerait en catégorie 2 sur l’échelle de Saffir-Simpson.

Dans une étude récemment publiée par la société britannique d’analyse de risques Verisk Maplecroft, Port-Vila a été classée comme étant la ville la plus exposée au monde en matière de catastrophes naturelles, qu’elles soient cyclones, inondations, glissements de terrains, séismes ou tsunamis.
Dans cette étude, les risques inhérents à la vie dans plus de 1.300 villes à travers le monde ont été examinés.
Au plan mondial, dans le Top 100 de ces villes à risques, 21 se trouvent par ailleurs aux Philippines, 16 en Chine, 11 au Japon et 8 au Bangladesh.

pad

Rédigé par () le Jeudi 12 Mars 2015 à 05:46 | Lu 2035 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués