Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le Tahoeraa souhaite transférer les détenus "fichés S"



PAPEETE, le 14 septembre 2016. Le Tahoera'a a déposé ce jeudi une proposition de résolution portant sur "l'interdiction d'entrée sur le territoire de la Polynésie française des personnes "fichées S" et sur le transfèrement des individus déjà placés en détention et radicalisés".

Le 2 septembre, suite à un article de Tahiti Infos sur un détenu polynésien fiché S, le haut-commissaire précisait dans un communiqué que trois détenus faisaient l'objet de fiches "S". Le groupe Tahoera'a Huira'atira a déposé ce jeudi une proposition de résolution portant sur "l'interdiction d'entrée sur le territoire de la Polynésie française des personnes 'fichées S' et sur le transfèrement des individus déjà placés en détention et radicalisés".
"Force est de constater que la Polynésie française est exposée sur son Territoire, au même moment que la métropole et les départements d'outre-mer, à des phénomènes de radicalisation fulgurante et non décelables à un stade précoce, qui pourraient entraîner la perpétration d'actes terroristes", indique le groupe orange dans l'exposé des motifs.
"Il convient de réévaluer le niveau de menace en considération des détenus 'fichés S' récemment recensés", souligne l'exposé des motifs. Le groupe Tahoera'a à l'assemblée souhaite donc "l'élargissement de l'état d'urgence" à la Polynésie française.

Les élus orange demandent la mise en œuvre d'un "plan de formation à destination des personnels pénitentiaires, afin que ceux-ci puissent mieux déceler les individus à risques dans l'environnement carcéral".
Pour justifier ses propositions, le groupe Tahoeraa met aussi en avant les conséquences que pourraient avoir "des actes terroristes" sur l'activité touristique. "Si des actes terroristes étaient perpétrés en Polynésie française en raison de la radicalisation brutale de certains individus aujourd'hui identifiés, il en résulterait une désaffection immédiate de la destination auprès des touristes de toutes nationalités, et un effondrement économique majeur face auquel la collectivité pourrait difficilement réagir."


Télécharger la proposition de résolution


Rédigé par Mélanie Thomas le Mercredi 14 Septembre 2016 à 18:00 | Lu 3592 fois

Tags : POLITIQUE






1.Posté par Arsenik le 15/09/2016 06:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et selon le haut-conissaire à son arrivée :"il n'y avait pas de fichés S en Polynésie..." encore un burocrate débarqué qui à montré sa méconnaissance totale et coupable de notre territoire d'outre-mer.

2.Posté par Fiu!!! le 15/09/2016 07:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'un des rôles régaliens de l'État est la protection des citoyens, des biens et la libre circulation des personnes sur son territoire.

À l'évidence, les gouvernements successifs de la France ont failli dans ce domaine.

Ce qui se passe en métropole et commence à apparaitre outre-mer était inévitable compte-tenu de "l'aveuglement" de nos dirigeants.
Il est évident que le fait d'exclure la PF de l'état d'urgence est "cohérente" avec l'incompétence chronique de nos politiciens.
Si les attentats de Paris et les nombreux cas de menaces d'attentats étouffées dans l’œuf n'ont pas été suffisants pour que nos "élites" se réveillent, il est à craindre que cette proposition reste sans suite ou que si elle est acceptée, elle ne soit pas suivie des actes et des moyens nécessaires à sa mise en œuvre.

3.Posté par Chaval le 15/09/2016 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je soutiens fermement la proposition du Tahoeraa, c'est de l'ordre de la sécurité publique et la Polynésie ne s'en remettrait pas en cas de dérapage graves ou d'agressions à visée terroristes. Dehors ces indésirables tout comme l'on a "viré" l'imam qui voulait s'implanter ici. Si la France avait agit ainsi depuis des années, nous n'en serions pas à nous demander quelle va être la prochaine attaque de ces barbares. Pas de cadeau ni de pitié pour ce genre d'individus. L'accueil oui mais avec discernement pas question de baisser la garde.

4.Posté par Cool Ruler le 15/09/2016 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La naïveté peut être touchante. Sauf quand elle émane de personnes payées 800 KF par mois.

Je pensais qu'à ce prix, les personnes étaient censées réfléchir ...

5.Posté par Hans Van Barneveld le 15/09/2016 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle mesure !!... grâce à ça, on va s'éviter l'effondrement de notre destination... chouette...

Me demande quand même si il n'y aurait pas des propositions un peu plus urgentes à prendre ! non ?

6.Posté par Roro LEBO le 15/09/2016 12:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
pour protéger notre avenir, c'est propre!

7.Posté par rori puri le 15/09/2016 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et les politiciens avec un casier judiciaire, faut pense a les transférer aussi.

8.Posté par mathius le 15/09/2016 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et si on transférait directement le tahoeraa en Alsace, et Temaru ã l'ONU?😜🤑😂

9.Posté par simone grand le 15/09/2016 16:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En général, les actes de délinquance mettent en évidence nos lacunes en éducation et en fonctionnement de notre société et de nos familles.

10.Posté par coyote le 15/09/2016 16:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et ceux qui font des abus de biens sociaux !

11.Posté par beaulieu jean pierre le 15/09/2016 21:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que l'on soit de la majorité ou de l'opposition, cette proposition devrait fédérer tout le monde, nous sommes encore indemne de ces saloperies et il n'y a qu'en expulsant du territoire tous ceux qui sont susceptibles d'amener le terrorisme chez nous que nous pouvons nous préserver.

12.Posté par tortue verte le 16/09/2016 00:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi je trouve que ce serait une erreur d'envoyer des détenus fichés S Polynésiens en prison en Métropole, s'ils n'y ont jamais été envoyés en prison là-bas. Leur radicalisation ici est plus le fait d'un esprit affaibli, que d'une vraie conviction religieuse et politique, comme cet adventiste qui dit s'être radicalisé, puis qui dit s'être à nouveau remis adventiste. Il n'y a aucune conviction profonde. Ce sont des paumés. Maintenant, si on les envoie en Métropole, ils vont tomber avec de vrais radicalisés, des durs, et quand ils reviendront à l'issue de leur peine, là ça risque d'être très dangereux !

13.Posté par tortue verte le 16/09/2016 00:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quant à certains qui voudraient envoyer les fichés S polynésiens en Métropole même s'ils ne sont pas détenus : c'est la mauvaise méthode : dans tous les pays il y a des radicalisés. Il faut apprendre à les prendre en charge. On ne peut pas créer un endroit "poubelle" où on les envoie tous. La société doit apprendre à gérer les problèmes qu'elle génère, faute de quoi elle exclura toujours plus de monde.

14.Posté par tam le 19/09/2016 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo,

Tout à fait d'accord.

Quant à ceux qui disent qu'il y a plus urgent, on verra s'ils tiennent le même discours lorsqu'un attentat sera commis sur Tahiti.


15.Posté par emere cunning le 20/09/2016 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ tortue verte,
C'était aussi mon avis, et je reste persuadée comme toi que ce sont plus des "paumés" qu'autre chose, en tout les cas POUR L'HEURE. Mais j'écoutais dimanche soir V Dubois et Te'ura, et je pense que le Taho'eraa voit plus loin à raison quand il constate que nous ne disposons d'aucun moyen humain (psychologues spécialisés) et autres (centre distinct et tout au moins des bibliothèques/salles/cour de récré séparées, etc) pour faire face à ce problème dès à présent. Il n'est pas récent et l'on se demande comment les autorités responsables ont pu en expédier en détention en France. Aussi, je doute fort que ces moyens nous soient donnés de si tôt (notre hôpital attend toujours les spécialistes promis par le président Hollande himself).

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués