Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le RMA veut occuper la place de la majorité à l’assemblée



La partie de l’hémicycle à proximité immédiate de la tribune du gouvernement est revendiquée par le groupe RMA.
La partie de l’hémicycle à proximité immédiate de la tribune du gouvernement est revendiquée par le groupe RMA.
PAPEETE, 26 janvier 2016 - Le groupe Rassemblement pour une majorité autonomiste demande une redistribution des sièges dans l’hémicycle afin d’être installé devant la tribune du gouvernement. La place est occupée depuis mai 2013 par le groupe Tahoera’a.

Première séance de la session extraordinaire et déjà, mardi matin dans l’hémicycle de l’assemblée de la Polynésie française, les premières revendications du groupe Rassemblement pour une majorité autonomiste (RMA).

Le groupe des pro-Fritch s’est officiellement constitué début janvier 2016 sur la base d’une union des groupes A Ti’a Porinetia et Tapura Huiraatira et avec le renfort de l’élue souverainiste Joëlle Frébault. Le RMA compte dans ses rangs une majorité absolue de représentants depuis mi-décembre à l’assemblée. Et une tradition veut qu’à Tarahoi le groupe majoritaire soit assis à proximité immédiate de la tribune du gouvernement, à l’extrême droite de l’hémicycle. Or cette zone est occupée depuis le 17 mai 2013 par le groupe Tahoera’a Huiraatira.

Une demande faite vendredi dernier à la présidence de l’assemblée pour que soit respecté cet usage n’a pas reçu de réponse favorable. Et c’est dans ce contexte que mardi matin, la président du groupe RMA a demandé et obtenu d’emblée une suspension de séance d’une quinzaine de minutes pour s’entretenir avec les présidents de groupes. De retour, Teura Iriti, présidente du groupe Tahoera’a a admis devant l’hémicycle que "pour la paix des ménages" elle propose d’attendre le retour de Marcel Tuihani, actuellement en déplacement en métropole. Antony Géros, chef de file du groupe UPLD, a de son côté reconnu cette habitude qui consiste à positionner la majorité "à côté du gouvernement".

Sylvana Puhetini, présidente du RMA, a interpellé par courrier Marcel Tuihani, le président de l’assemblée, pour lui exposer une demande de modification des emplacements de groupe au sein de l’hémicycle. Cette lettre est la première manifestation épistolaire du RMA. Elle est datée le 22 janvier. La présidente du RMA y rappelle une demande déjà exprimée dans ce sens, lors de la conférence des présidents de groupe, le 14 janvier. "Comme vous le savez, nous formons une majorité de 29 sièges dans l’hémicycle et nous souhaitons disposer de l’emplacement traditionnellement réservé au groupe majoritaire, face au gouvernement", rappelle-t-elle dans son courrier en demandant au président de l’institution de bien vouloir "accéder" à sa requête.

Marcel Tuihani apporte un refus élégant par courrier, ce lundi. "Pour satisfaire votre demande et en l’absence de règle précise dans notre règlement intérieur (…) j’ai souhaité obtenir l’avis des présidents des groupes politiques (…) pour faire application de [cet] usage (…). Considérant qu’aucun consensus n’a pu être obtenu et que notre règlement intérieur ne m’accorde aucune prérogative pour imposer à un groupe de se déplacer dans l’hémicycle, j’ai donc décidé de maintenir les positions initiales". Il annonce en outre "très prochainement" des modifications dans le règlement intérieur de l’assemblée visant vraisemblablement à graver dans le marbre ce qui jusqu’à présent n’était qu’un usage. Pour l’heure l’article 73 de ce règlement intérieur ne lui autorise que l'attribution "après concertation avec les présidents de groupes politiques, des emplacements réservés à ceux-ci au sein de l’hémicycle".

Cela se faisait tout naturellement jusqu'à présent. Mais les tensions qui secouent la majorité orange depuis novembre 2014 ont changé la donne. Et après avoir perdu la majorité que lui avaient donnée les urnes en mai 2013, le Tahoera'a Huiraatira s'apprête donc à se faire déloger dans l'hémicycle.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mardi 26 Janvier 2016 à 12:08 | Lu 1043 fois






1.Posté par lolo98719 le 26/01/2016 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nos politiques du Fenua sont de fervents adeptes de la chaise musicale. Alors on verra pas la différence..........

2.Posté par Kaddour le 27/01/2016 08:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Petite remarque au rédac chef : le titre de l'article aurait du être : Le RMA veut occuper la place de l'EX-Majorité à l'Assemblée" ....

3.Posté par Ariitaia le 27/01/2016 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lorsque nous n'aurons plus que ce genre de problème, ce sera bon signe !

4.Posté par emere cunning le 27/01/2016 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que je vous zesplike. En vérité en vérité je vous le dis, ces superstitieux multicolores croient que la science Taho'eraa s'infusera par magie du siège orange à leur p'tite caboche sitôt qu'ils l'occuperont. Et voui, c'est aussi simple que ça. Euh, digne de tupapa'u, j'en conviens. LOL
Plus sérieusement, être pressé au point d'aller jusqu'à perdre de leur précieux temps à écrire au Président Tuihani (qui bosse en France) pour un truc de si peu d'importance, franchement... bref, je vous laisse juger.
Bravo à Teura qui est pour la paix des ménages, en miettes.
@ Kaddour,
peut-être bien qu'il voulait rappeler que ces "traitres" se sont fait élire sous la bannière orange (corrected at the end).

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués