Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le Président Edouard Fritch reçoit le député Philippe Folliot



PAPEETE, le 11/01/2016 (COMMUNIQUE DE LA PRESIDENCE) - Le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a reçu en audience Philippe Folliot, député du département du Tarn, en compagnie de Jean-Paul Tuaiva, député de la Polynésie française, et de Teva Rohfritsch, ministre en charge de l’économie bleue. Christian Jost, professeur de géographie et en aménagement du territoire au sein de l’Université de la Polynésie française, s’était notamment joint à la rencontre.

Monsieur Folliot a d’abord indiqué le plaisir de séjourner pour la première fois en Polynésie française, "un rêve d’enfance enfin satisfait" selon ses propres termes. Il a surtout souhaité informer ses interlocuteurs polynésiens de la mission que lui a confiée le Premier ministre de trouver "un avenir à l’atoll de Clipperton", cet unique territoire français du Pacifique nord entouré d’une zone économique exclusive riche en ressources marines de 436 000 km2, administré depuis Papeete par le Haut-commissaire de la République en Polynésie française.

Le scénario en cours de réflexion est celui de la création d’une base scientifique française permanente à vocation internationale. Le souci de Monsieur Folliot est donc de se rendre compte par lui-même des possibilités que la Polynésie française puisse prendre part à la réalisation de ce projet, tant au plan des entreprises locales susceptibles de construire la base et de l’approvisionner régulièrement, et d’en tirer avantage, que du rôle que l’archipel des îles Marquises, situé à sept jours de navigation, pourrait jouer pour assurer son soutien arrière.

Le président Fritch a indiqué que la Polynésie française était évidemment ouverte à étudier de quelle manière elle pouvait contribuer à ce projet, les entreprises polynésiennes étant compétentes et familières à travailler en milieu isolé, insistant ainsi particulièrement sur les contraintes posées par l’éloignement et l’isolement de cet atoll.

Les discussions seront poursuivies après le séjour que les missionnaires feront à Nuku Hiva et Hiva Oa et les enseignements qu’ils tireront des visites et des rencontres qu’ils feront sur place.

le Lundi 11 Janvier 2016 à 13:14 | Lu 797 fois






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Décembre 2017 - 21:36 Moo rea, une autre vision de l’histoire de Moorea

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance