Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le PGEM révisé de Moorea bientôt présenté à la population



Le ministre en charge de l'Aménagement, Jean-Christophe Bouissou, a présidé, mardi après-midi, le Comité Local d’Aménagement du Territoire (CAT), afin d’acter le lancement en phase de concertation publique du nouveau Plan de Gestion de l’Espace Maritime (PGEM) de la commune de Moorea.
Le ministre en charge de l'Aménagement, Jean-Christophe Bouissou, a présidé, mardi après-midi, le Comité Local d’Aménagement du Territoire (CAT), afin d’acter le lancement en phase de concertation publique du nouveau Plan de Gestion de l’Espace Maritime (PGEM) de la commune de Moorea.
PAPEETE, 22 novembre 2017 - Le projet de révision du PGEM de Moorea donnera lieu à une enquête publique, mi-2018. Le Comité Local d’Aménagement du Territoire s’est réuni mardi, afin d’acter le lancement en phase de concertation publique.

L’objectif est d’assouplir les dispositions du Plan de gestion de l’espace maritime (PGEM) de 2004, sans mettre en cause son esprit. Le PGEM de Moorea est reconnu comme un instrument emblématique pour une gestion durable intégrée. Malgré des acquis non négligeables, il fait face à des critiques parfois virulentes. Un processus de révision est entamé depuis 2014. C’est dans ce cadre que des réunions sont régulièrement organisées depuis 2016 entre techniciens, élus et représentants des riverains, réunis au sein du Comité local d’aménagement territorial (CAT).

L’ensemble des parties prenantes, les élus communaux, les services techniques de la commune et du Pays, les diverses associations locales des chambres d’agriculture et de la Pêche, ainsi que le Port de Papeete, se sont réunis mardi à la Présidence, afin d’acter le travail effectué par la commune et le service de l’Urbanisme et de l’Aménagement depuis trois ans, pour la refonte du PGEM.

Jean-Christophe Bouissou, ministre en charge de l’Aménagement, qui présidait cette réunion du CAT, a félicité la commune de Moorea, qui a su être un précurseur dans le domaine de la bonne gestion de cet espace maritime que représentent nos lagons, un lieu public par excellence où le respect des uns et des autres est primordial, dans un souci de développement et de préservation du milieu naturel.

En dépit de ce projet de révision, les objectifs principaux du PGEM demeurent principalement : l’utilisation rationnelle et la valorisation des ressources et de l’espace maritime ; la gestion des conflits d’utilisation de l’espace maritime ; le contrôle des pollutions et des dégradations du milieu marin ; la protection des écosystèmes marins et des espèces menacées.

Toutefois, des améliorations sont nécessaires en termes d’effectivité, de gouvernance, d’appropriation de l’outil par la population et de moyens de mis en œuvre (humains et financiers).

Il est apparu que le zonage et les règles établis il y a plus de 10 ans devaient évoluer. En effet, les pressions sur le lagon se sont intensifiées et diversifiées en raison de la croissance démographique, de la densification de l’urbanisation côtière, de l’évolution des modes de vie et de l’augmentation et de l’apparition de nouvelles activités lagonaires.

Aussi, la révision proposée par la commune repose sur une large concertation avec des usagers représentatifs du lagon (comité de pêche, comité du tourisme, etc.). Elle permet de favoriser leur implication dans la co-construction de ce plan de gestion et de faciliter la mise en œuvre des politiques publiques à Moorea. Elle vise un projet de gestion à long terme pour le lagon de Moorea. Celui-ci se veut élaboré par la population et pour la population. Il devra être décliné de manière opérationnelle en plan d’actions. Cette réflexion participative a également permis l’identification d’objectifs communs que la population de Moorea et les différents acteurs souhaitent atteindre d’ici 10 à 15 ans (valorisation du patrimoine culturel, préservation du littoral, des espèces et des paysages, sécurité, accès à la mer, activités nautiques durables, pêche durable et équitable, etc). Elle propose une meilleure mise en cohérence des règles du PGEM avec les réglementations du Pays : le rapport de présentation du PGEM révisé a été purgé de ses règles de polices qui relèvent de la compétence du Pays ; la mise en place d’un cadre d’action plus lisible pour les différents services administratifs du Pays, qui demeurent compétents pour édicter les réglementations mettant en œuvre les orientations prévues par le PGEM. Ce projet de révision propose enfin un projet de gouvernance améliorée, grâce à la clarification du rôle du comité permanent ainsi qu’au renforcement du rôle de la commune dans la gestion afin de garantir une plus grande effectivité de l’outil.

Le Comité Local d’Aménagement du Territoire ayant validé dans ces grandes lignes mardi, ce projet de révision, doit à présent être soumis à une enquête publique pour une plus large concertation auprès de l’ensemble de la population et des institutions. Cette enquête publique sera ouverte après les élections territoriales de mai 2018, a indiqué Jean-Christophe Bouissou, mardi à l’issue de la réunion.

Rédigé par à partir d'un communiqué le Mercredi 22 Novembre 2017 à 13:55 | Lu 839 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués