Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Le FBI sommé de révéler comment il a débloqué un iPhone



Plusieurs organes de presse ont assigné le FBI en justice pour comprendre comment les enquêteur fédéraux ont pu accéder à un smartphone verrouillé. @ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Plusieurs organes de presse ont assigné le FBI en justice pour comprendre comment les enquêteur fédéraux ont pu accéder à un smartphone verrouillé. @ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Washington, Etats-Unis | AFP | vendredi 16/09/2016 - Plusieurs organes de presse américains ont assigné vendredi en justice le FBI (police fédérale), en exigeant qu'il révèle comment il est parvenu, au terme d'un intense bras de fer avec Apple, à débloquer l'iPhone de l'auteur d'un attentat.

L'agence Associated Press, le propriétaire du journal USA Today et Vice Media espèrent ainsi en savoir davantage sur la mystérieuse transaction qui a permis aux enquêteurs fédéraux d'acheter le moyen extrêmement sophistiqué d'accéder au smartphone de Syed Farook, qui avec sa femme a tué 14 personnes en décembre dernier à San Bernardino (Californie).

"Il est crucial pour le public de savoir combien le FBI a jugé bon de dépenser pour cet outil, ainsi que de connaître l'identité et la réputation du vendeur", souligne l'assignation déposée devant un tribunal de Washington et consultée par l'AFP.

Les autorités américaines et Apple s'étaient livrées un âpre combat juridique en février et mars autour de l'iPhone de Farook, relançant par la même occasion un débat national sur le cryptage des communications et la protection de la vie privée.

Les policiers exigeaient de pouvoir accéder au contenu de l'iPhone 5c de l'assaillant de San Bernardino, pour déterminer ses liens éventuels avec le groupe Etat islamique.

Apple assurait de son côté qu'une telle "porte dérobée" n'existait pas et que sa création mettrait en péril la protection des données de centaines de millions d'utilisateurs d'iPhone.

Après plusieurs semaines de bras de fer judiciaire et médiatique avec la marque à la pomme, le FBI a finalement annoncé fin mars avoir pu débloquer l'iPhone sans l'aide d'Apple, grâce à l'aide d'un tiers dont l'identité n'a pas été divulguée.

La police fédérale a ensuite refusé de révéler la méthode utilisée, y compris à Apple.

Rédigé par AFP le Vendredi 16 Septembre 2016 à 22:44 | Lu 505 fois






1.Posté par CITRUS le 17/09/2016 08:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjour

connard de journaleux,...........................
pour démasquer les racailles de E.I ou de daech
TOUS doit être permis a la justice

2.Posté par tutua le 17/09/2016 10:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la Justice doit travailler pour la justice, elle ne peut se permettre de sortir des clous, quant aux " journaleux ", ils font leur métier ...

3.Posté par Roro LEBO le 17/09/2016 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Il y a des cas où la Justice devrait pouvoir opérer avec un "justicier propre" ♥

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies