Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La serveuse aux cheveux tirés par le PM néo-zélandais voulait "dire la vérité"



Wellington, Nouvelle-Zélande | AFP | jeudi 23/04/2015 - La serveuse de Nouvelle-Zélande qui a plongé le Premier ministre dans l'embarras après avoir révélé s'être fait tiré les cheveux par lui plusieurs fois a expliqué jeudi qu'elle avait rendu ces faits publics par "obligation morale".

Amanda Bailey, âgée de 26 ans et dont l'identité a été révélée par la presse, travaille au Café Rosie de Parnell, une banlieue chic d'Auckland où réside John Key.

Mercredi, la jeune femme avait raconté dans un blog marqué à gauche que le chef de l'exécutif avait tiré sur sa queue de cheval à au moins six reprises lors de visites au café, faisant fi de ses récriminations.

"C'était comme un tyran de cour de récréation qui tire sur les cheveux des filles pour les faire réagir en ressentant un sentiment de puissance".

Le Premier ministre conservateur a été contraint de s'excuser. Sans contester les faits, il a cependant affirmé qu'il voulait simplement "blaguer".

Jeudi, sur le même blog,le thedailybog.co.nz, Amanda Bailey a explique qu'elle a raconté cette histoire "parce que le public a le droit de savoir à quel point leur Premier ministre peut mal se comporter".

"J'ai réfléchi aux conséquences disproportionnées que cela pourrait avoir sur mon avenir proche et plus lointain, mais j'ai pris la décision morale de mettre de côté mon sort personnel et de dire la vérité. Il n'y a pas de honte à dire la vérité".

Cette histoire a été abondamment reprise dans la presse internationale et a suscité un débat en Nouvelle-Zélande sur le comportement de John Key.

Les parlementaires de l'opposition ont qualifié le dirigeant de 53 ans de "puéril" et de "bizarre", dénonçant une attitude "indigne d'un Premier ministre".

Cette pittoresque polémique survient au moment où John Key se rend en Turquie pour célébrer les 100 ans de la bataille de Gallipoli (Dardanelles), au cours de laquelle des milliers de soldats australiens et néo-zélandais furent tués.

Rédigé par () le Jeudi 23 Avril 2015 à 06:01 | Lu 735 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués