Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

La justice enquête sur des viols sur mineurs filmés à la section boxe de l'AS Aorai



Après plusieurs jours de garde à vue dans les locaux de la section de recherches de la gendarmerie, quatre suspects ont été déférés cet après-midi au parquet dans cette affaire.
Après plusieurs jours de garde à vue dans les locaux de la section de recherches de la gendarmerie, quatre suspects ont été déférés cet après-midi au parquet dans cette affaire.
PAPEETE, le 3 février 2016 - Quatre hommes âgés de 22 à 47 ans, dont un ancien responsable de cette section de boxe, ont été déférés ce mercredi après-midi au parquet en vue de leurs mises en examen. Un placement en détention provisoire a été requis contre l'aîné, présenté comme le ""gourou" dans cette sordide affaire de mœurs.


Les faits sont particulièrement glauques et pour certains très anciens. Ils ont été dénoncés il y a quelques semaines par l'une des victimes présumées, a-t-on appris ce mercredi auprès du procureur de la République. L'enquête, confiée à la section de recherches de la gendarmerie, couvre une très longue période puisqu'elle s'étalerait des années 2000 à l'année 2013.

"Quatre victimes ont été identifiées, toutes mineures, mais les investigations se poursuivent pour savoir s'il n'y en a pas eu d'autres", précise le procureur José Thorel. Présentés cet après-midi devant un juge d'instruction, les quatre suspects auraient reconnu les faits bien que les minimisant pour le plus âgé d'entre eux.

Agé de 47 ans, cet ancien responsable de la section boxe de l'AS Aorai à Papeete, précise le parquet, est poursuivi pour avoir mis en scène des rapports sexuels impliquant au moins trois jeunes hommes de 22 ans qu'il avait sous sa coupe et des filles mineures de moins de 15 ans à l'époque des faits.

Les enquêteurs à la recherche des films sur les ordinateurs

Selon les éléments à disposition des enquêteurs, le quadragénaire filmait les ébats qu'il organisait à la salle de sport mais aussi à son domicile avec la caméra vidéo du club. "Des perquisitions ont eu lieu à ces deux endroits, notamment pour saisir les ordinateurs et les caméras sur lesquels auraient été stockés les films", ajoute José Thorel. "Le matériel est en cours d'expertise".

Selon les premiers éléments de l'enquête, les mineures victimes gravitaient dans l'entourage du principal suspect dans cette affaire, présenté comme le gourou de l'histoire. Certaines auraient même été placées chez lui par les services sociaux, qui seront entendus dans le cadre de l'enquête.

Le parquet a requis en fin de journée son placement en détention provisoire, le placement sous contrôle judiciaire des trois plus jeunes, et la mise en examen des quatre hommes pour viols en réunion sur mineures de moins de 15 ans, et captation d'images pornographiques et corruption de mineures de moins de 15 ans. Le juge des libertés et de la détention doit in fine décider de leur sort dans la soirée en attendant les évolutions de l'enquête.



Rédigé par Raphaël Pierre le Mercredi 3 Février 2016 à 18:22 | Lu 8415 fois

Tags : FAITS DIVERS






1.Posté par tortue verte le 03/02/2016 19:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à vomir ! Bande de malades et de pervers !

2.Posté par tamariki le 04/02/2016 08:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

horrible!

la plus grande diligence et sévérité est requise dans cette affaire!

soit on continue a se voiler la face dans ce pov pays,

sinon, pas la peine de parler de développement etc...


3.Posté par Une fille le 04/02/2016 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'espère qu'ils pourriront en prison jusqu'à la fin de leurs jours, et qu'ils se feront violer tout les jours par tout les détenus un par un.

4.Posté par la loi le 04/02/2016 17:07 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bande de pervers j'espère que vous aurais ce que vous mérités.
Entraînement de boxe mon oeil. Banane pourri ma. Mea hama

5.Posté par terailasauvageonne le 06/02/2016 12:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C vrai c honteux nous sommes nornalement un pays soit disant paradisiaque mais non
Il se passe également des choses comme dans d''autres pays
J''espère qu''ils auront la peine maximale c pas normal que de telles choses arrivent chez nous

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Août 2018 - 14:15 Toujours sans nouvelles de Tina

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués